Législatives : Christelle Petex-Levet, candidate pour la 3e circonscription

Christelle Petex-Levet est candidate pour la députation de la 3e circonscription de Haute-Savoie.
Christelle Petex-Levet est candidate pour la députation de la 3e circonscription de Haute-Savoie.

Fraîchement élue maire de Reignier-Ésery, Christelle Petex-Levet ne s’attendait pas à devoir enfiler un costume de député. Alors que Martial Saddier était élu président du Département en juillet dernier, elle n’eut d’autre choix que de quitter son poste de maire pour assurer son rôle de suppléante à l’Assemblée nationale. Un peu moins d’un an plus tard, elle est candidate à la députation pour un nouveau mandat.

Que retenez-vous de votre première expérience de députée ?

C’est un mandat très différent des mandats locaux, mais qui est complémentaire et très intéressant. Le risque c’est de passer beaucoup de temps à Paris et de s’éloigner des réalités locales. Tout l’enjeu est de trouver un équilibre pour continuer à faire remonter les besoins de notre département et de nos citoyens. Actuellement, je passe 2 à 3 jours à Paris et le reste de la semaine sur la circonscription.

Quels sont les axes majeurs que vous souhaitez porter si vous êtes élue ?

En premier lieu, l’environnement et le développement durable, un point sur lequel je suis déjà investie au niveau du Département et je le serai aussi au niveau national. Ensuite, je défendrai notre économie, que ce soit celle de l’industrie, de l’agriculture ou l’économie transfrontalière, typiques de nos territoires. Ensuite, je porterai la question de la santé. C’était l’objet de mes premières interventions en tant que députée. On sait que notre territoire est impacté par la problématique des déserts médicaux, du manque de spécialistes, c’est intolérable. Comment arriver à les capter, à faire venir de nouveaux médecins d’ailleurs ? La prime de vie chère serait un début de solution, mais ce n’est pas suffisant. On n’arrivera jamais à offrir des salaires équivalents à ceux de l’autre côté de la frontière. Il faut penser plus largement : Comment aider les personnes à se loger, comment faciliter leur mobilité ? Tout ça se joue à l’échelle locale mais il faut aussi des évolutions au niveau de la loi. Par exemple à La Tour, 11 logements sociaux sont mis à disposition du personnel soignant, mais rien n’est prévu pour pouvoir reprendre ces logements, dans le cas où ils partiraient travailler en Suisse. D’où l’importance de bien conserver ce lien avec nos territoires pour pouvoir faire bouger les choses au niveau national.

Quel message souhaitez-vous faire passer aux électeurs ?

Mon message ? c’est que les élections législatives, c’est avant tout l’élection d’un élu local qui doit être là pour tous les habitants. Si je suis élue, je porterai mes valeurs et mes convictions et serai là pour toutes et tous, pour porter leurs messages. Je suis candidate de la droite et du centre, je n’ai pas souhaité retourner ma veste après les résultats des présidentielles, car pour moi, c’est important de rester droite dans ses valeurs.

Qui est Christelle Petex-Levet?

Née en 1980, Christelle Petex-Levet a grandi entre Pers-Jussy et Reignier-Ésery. Elle est mariée et mère de trois enfants. Après des études en lycée agricole, elle a œuvré dans différents domaines pour l’aménagement et la valorisation du territoire, notamment en travaillant autour des thématiques de la mobilité, du logement, de la santé, de la culture et de l’environnement auprès du Grand Genève. À partir de 2014, elle est élue en tant qu’adjointe au maire, puis élue maire en juin 2020 sur la commune de Reignier-Ésery. Elle fut aussi vice-présidente du Département de la Haute-Savoie jusqu’en août 2021, où elle devenait députée de la 3e circonscription et conseillère départementale en charge du développement durable et de l’environnement.