La vague de chaleur, cette semaine, va faire oublier les Saints de Glace

Dans la chaleur de l’été... en plein mois de mai!
Dans la chaleur de l’été... en plein mois de mai! - Phot d’illustration Pixabay

Si elle n’arrive pas aussi tôt que l’an passé, de telles chaleurs avaient été alors atteintes dès mars, et si elle ne battra pas des records, cette semaine du 9 au 16 mai se qualifie par la venue sur toute la France d’une vague de chaleur. Un événement lié à l’anticyclone des Açores stationné sur le Nord de l’Europe.

Pourquoi parle-t-on de vague ?

Quand les températures dépassent les moyennes de 3 à 5 degrés et que la situation dure plus de trois jours et qu’elle s’étend géographiquement, on parle de « vague de chaleur », sinon, il faut parler pour un épisode plus court et localisé de « coup de chaleur ». Si la chaleur se maintient jour et nuit dans la durée, on qualifie l’événement de « canicule ».

Les températures attendues

Dans le Nord de la France les températures atteindront les 25 degrés par endroits et c’est dans le Sud qu’elles flirteront avec les 30 degrés voire plus.

Les plus chaudes devraient être pour les journées de mardi 10 et mercredi 11 mai. Et les fameux saints de Glace, les 11, 12 et 13 mai, vont devoir se faire oublier.

Et dans nos régions de montagne ?

Dans nos régions alpines, la tendance estivale va aussi se faire sentir, avec des pics entre 25 et 28 degrés. C’est ce qu’on peut lire sur le site de Météo Alpes. Au seul détail près : dans l’après-midi ou en fin de journée, l’accumulation des nuages sur les sommets pourrait déclencher des averses et des orages. Une situation chaude qui pourrait se prolonger au-delà du 16 mai.