Albertville : 6 gestes écolo qui font du bien au porte-monnaie

Même si beaucoup de gens en sont dotés aujourd’hui, un geste est aussi de privilégier les ampoules led.
Même si beaucoup de gens en sont dotés aujourd’hui, un geste est aussi de privilégier les ampoules led.

Albertville

«  Parmi les idées reçues, il y a celle selon laquelle être un citoyen écoresponsable coûte cher. Pourtant, faire attention à ses consommations d’énergie, privilégier les mobilités douces, fabriquer ses produits ménagers… sont autant de pratiques simples et qui font du bien au porte-monnaie », affiche la ville d’Albertville sur son compte Facebook pour annoncer l’animation gratuite du jeudi 5 mai.

Ce temps d’information sera l’occasion de recueillir des astuces écologiques bonnes pour le pouvoir d’achat, nous en avons recueilli 5 à titre d’exemple qui ne sont bien sûr pas exhaustives loin de là.

1

Utiliser des produits ménagers naturels et peu chers

L’équipe du centre communal d’action sociale (CCAS) d’Albertville qui organise la rencontre du 5 mai préconise d’utiliser en produit ménager, le vinaigre blanc. C’est un produit qui ne coûte pas cher et qui désinfecte plein de choses dans la maison.

2

Débrancher les appareils électriques non utilisés

On sait d’ores et déjà que les appareils en veille consomment de l’électricité et qu’il est préconisé d’utiliser des prises avec des interrupteurs pour éviter ce gaspillage. Mais, l’équipe du CCAS souligne que certains appareils même éteints consomment dès lors qu’ils sont branchés, comme les chargeurs de téléphone par exemple. Mieux vaut débrancher ceux qui ne servent pas.

3

Diminuer la température du lavage sur les machines

Les lave-linge comme les lave-vaisselle proposent différents cycles à différentes températures. Or si l’eau est moins chaude, la machine consommera moins. Il est donc préconisé de diminuer la température du cycle de lavage.

4

Prêter attention à la consommation des appareils que l’on achète

Il est important de savoir lire les étiquettes et de se repérer dans les AA+. « Quand on le lit, on a l’impression que ça ne fait pas une grosse différence. Mais, si l’appareil tourne toutes les semaines, à la fin de l’année, ça fait quelques euros », assure l’équipe du CCAS.

5

Diminuer le chauffage d’un degré et bien gérer sa température

Bien sûr, cette consigne s’adresse à ceux qui se chauffent à plus de 19º. Mais, il est important de baisser le chauffage quand on s’en va, sans pour autant le couper et d’utiliser le thermostat et le programmateur quand il existe. « Chauffer une chambre à 20º, ce n’est pas nécessaire », souligne l’équipe du CCAS.

6

Utiliser tout dans les aliments même ce que l’on a l’habitude de jeter

L’équipe du CCAS prend un exemple simple : la carcasse de poulet. Avec cette dernière, il est possible de faire un bouillon de volaille qui a du goût au lieu d’en acheter tout fait.

A noter : Jeudi 5 mai 2022 de 14h à 16h à la maison communale du parc (790 rue du Commandant Dubois) : Information sur comment économiser de l’argent dans mon quotidien ?

Des partenaires à votre écoute pour trouver des solutions

On n’a pas toujours le réflexe de débrancher ses appareils électriques quand on ne les utilise pas.

Le centre communal d’action sociale (CCAS) qui organise la rencontre du 5 mai la présente comme un temps d’information d’une demi-journée où plusieurs partenaires tiendront des stands et pourront proposer des astuces et répondre aux questions des particuliers.

En effet, cette animation gratuite baptisée « comment économiser de l’argent au quotidien ? » est issue d’un partenariat né en 2017 entre la ville d’Albertville et EDF, destiné à accompagner les personnes en précarité énergétique. À cette époque une première demi-journée d’information avait été mise en place, reconduite l’année suivante et en 2019.

Plusieurs thèmes pour coller aux besoins

Depuis, l’agence écomobilité, qui travaille sur les déplacements doux, a proposé de faire la même chose à la municipalité. « Aujourd’hui, on s’aperçoit que l’essence coûte cher. Ça peut être intéressant de savoir ce que propose notre territoire pour les déplacements doux », prévient l’équipe du CCAS . Cette dernière a préféré concentrer les informations sur un seul temps fort plutôt que de multiplier les temps de communication.

C’est comme cela qu’est née la demi-journée du 5 mai.

Cette dernière vise également à informer les gens sur le chèque énergie et son utilisation. Il s’avère en effet que 25 % des gens qui le perçoivent ne l’utilisent pas alors qu’ils y ont le droit faute de savoir comment ça fonctionne. Ce point est d’autant plus important que « les chèques énergie viennent d’arriver dans les boîtes aux lettres », souligne l’équipe du CCAS.