Publier : les habitants peuvent adopter des poules locales

Une quarantaine de poules sont proposées à l’adoption.
Une quarantaine de poules sont proposées à l’adoption. - Ville de Publier

C’est la deuxième fois que la mairie de Publier organise l’adoption de poules par ses habitants, à l’occasion du Troc des cultures. « Ça avait bien marché en 2019 », se souvient Isabelle Baud, responsable du Pôle culture et patrimoine. De quoi encourager le renouvellement de l’opération. Les Publiérains qui disposent d’un terrain assez grand et d’un espace clos pour y aménager un poulailler peuvent prendre contact avec le service en charge du Troc des cultures pour accueillir des poules. Autre condition : s’assurer de la faisabilité du projet auprès du voisinage.

Des intéressés ont déjà réservé des volailles mais, sur la vingtaine de poules proposées, il en reste encore à l’adoption. « Les poules doivent au moins être deux pour qu’elles ne s’ennuient pas, précise Isabelle Baud. Cette initiative leur permet une nouvelle vie, plutôt que de finir à l’abattoir.’ »

Des poules de Marin

Ces poules sont des poules de réforme normalement destinées à être tuées. En effet, lorsqu’elles atteignent l’âge de 2 ans, les poules pondeuses sont généralement remplacées par les producteurs car elles produisent moins d’œufs. Celles qui sont disponibles à l’adoption viennent des Fermiers de Marin. « On renouvelle une partie de nos poules au printemps et l’autre à l’automne, explique Bruno Pariat, qui gère la production de 10 000 poules, dont la moitié en bio. On en recevra de nouvelles pour augmenter la production pour la saison d’été. Nos poules restent presque 2 ans. Il y a une tendance à allonger cette durée globalement. C’était plutôt 1 an et demi avant. »

« Elles fournissent encore des œufs, ajoute Isabelle Baud, avant d’énumérer leurs autres avantages. Elles permettent aussi de réduire les déchets : une poule, c’est environ 150 kg de déchets en moins par an. En plus, elles fournissent de l’engrais pour les plantes, elles mangent des limaces, escargots et autres insectes nuisibles. C’est bon pour le jardin. »

Des animations autour du jardinage

Si toutes les conditions sont réunies, les nouvelles familles d’accueil des poules pourront les récupérer dimanche 8 mai vers 17h30, lors du Troc des cultures. En plus de cette initiative, l’événement retrouve son format initial après des éditions a minima à cause de la crise sanitaire. Le Troc des jardiniers et celui des livres se tiendront toute la journée.

Plusieurs associations environnementales comme le CPIE (Centre permanent d’initiatives pour l’environnement) Chablais ou encore l’association de sauvegarde du Léman seront présentes. Un bar à eau et des animations autour de cette ressource seront tenues par le Geoparc du Chablais. Des ateliers sur les techniques de jardinage, le compostage ou encore la fabrication de nichoirs seront aussi proposés.

Informations pratiques

Inscription et renseignements auprès du Service culture et patrimoine : i.baud@ville-publier.fr, tel. 06 11 23 87 94 ou 04 50 70 84 98.

Le Troc des cultures aura lieu dimanche 8 mai, de 10h à 18h au Parc du Miroir, Amphion.