Thoiry : dégustez l’agneau bio de Baisenaz

Denis Rouph. Des produits de la ferme. Cécile et ses fromages. Jonathan Lamy a emmené le saucisson de Baisenaz au sommet de l’Everest.
Denis Rouph. Des produits de la ferme. Cécile et ses fromages. Jonathan Lamy a emmené le saucisson de Baisenaz au sommet de l’Everest.

A la Bergerie de Baisenaz, ferme-auberge, mais aussi théâtre, le socle de l’activité, c’est l’agneau. Une affaire fondée en 1986 par Christian Rouph et son épouse Carmela, qui est toujours gérée en famille : la relève est assurée par les enfants, Denis et Cécile.

«  L’exploitation de l’élevage se fait sur deux axes, explique Denis : le lait d’un côté, avec sa transformation quotidienne en yaourts et fromages, la viande de l’autre. Nous organisons les gestations de nos 350 brebis de façon à avoir du lait toute l’année. Nous renouvelons nous-même notre cheptel en conservant environ 70 femelles sur les 350 agneaux qui naissent à l’année. Le reste, c’est pour la table, la nôtre et celle des clients !  »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre Black Friday : 3 mois = 3€ !
J'en profite