Bassy : l’unité de biométhanisation est en ordre de marche

Disgesteur et post-digesteur. L’unité est commandée informatiquement. Le biogaz est épuré avant d’être injecté dans le réseau.
Disgesteur et post-digesteur. L’unité est commandée informatiquement. Le biogaz est épuré avant d’être injecté dans le réseau.

Début mars, nous rencontrions Patrick Ramet, l’un des associés de cette opération. En sept mois, l’unité de méthanisation a bien avancé. Mieux, même si tout n’était pas encore totalement terminé, au moment de notre visite, elle tourne.

Un peu de retard au démarrage

«  Nous espérions un démarrage fin 2021, explique Patrick Ramet, mais nous avons pris un peu de retard, lié principalement aux travaux de raccordement. Néanmoins, les installations nous ont permis de commencer à charger de la matière organique, principalement du fumier, dans le digesteur, fin janvier. La biologie s’est bien mise en place et on produit du gaz qui, pour l’heure, sert à nos besoins de chauffage du digesteur et, pour le reste, brûle à la torche. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre Black Friday : 3 mois = 3€ !
J'en profite