Valserhône : 1,6 million d’euros pour l’environnement proche du village des marques (2/2)

Les travaux devraient s’étendre sur une durée de 20 mois.
Les travaux devraient s’étendre sur une durée de 20 mois.

S’agissant de la compensation des zones humides, l’arrêté préfectoral, portant autorisation unique, prévoit quatre opérations de gestion et cinq opérations de renaturation pour une superficie totale de 29,1 hectares. A Lélex, 6,7 ha d’une plantation d’épicéas seront défrichés sur la tourbière du Niaizet, afin de restaurer les fonctionnalités initiales de cette ancienne zone humide. A 2 km de Vouvray, les boisements du vallon de la Fulie seront préservés, tout comme les mares existantes. L’ancien terrain de motocross de Bellegarde, d’une surface de 15 hectares, sera réhabilité, afin de constituer 7,3 hectares de zones humides, avec la création de mares, la mise en place d’un pâturage extensif. Il compte des bâtiments en ruine qui pourront servir aux chauves-souris. Aux abords du Pont Romain, entre Arlod et Ochiaz, sur 5,5 hectares, une gestion des boisements sera associée à la restauration d’une zone humide.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre Black Friday : 3 mois = 3€ !
J'en profite