Haute-Savoie : un ancien professeur de musique jugé pour agressions sexuelles sur mineurs

L’ancien professeur de l’école de musique de Passy sera jugé demain, jeudi 10 octobre, par le tribunal de Bonneville, pour des accusations d’agressions sexuelles portées contre lui par 13 mineurs.
L’ancien professeur de l’école de musique de Passy sera jugé demain, jeudi 10 octobre, par le tribunal de Bonneville, pour des accusations d’agressions sexuelles portées contre lui par 13 mineurs.

Interpellé en septembre 2015, l’ancien professeur de l’école de musique de Passy sera jugé par le tribunal de Bonneville jeudi 10 octobre. Il est accusé d’agressions sexuelles et de corruption de mineurs à l’encontre de 13 jeunes de moins de 15 ans.

Messages à caractères sexuels

L’affaire avait éclaté à l’été 2015 par un signalement indirect porté auprès de l’école de musique. L’accusation, portée par un élève de l’école de musique, a déclenché une enquête de gendarmerie au terme de laquelle 13 victimes potentielles ont été identifiées. D’après l’enquête, les faits se seraient déroulés sur une période allant de 2009 à 2015. De nombreux SMS porteurs de messages à caractères sexuels avaient été découverts dans le téléphone du professeur par les gendarmes enquêteurs.

Il intervenait également à Chamonix

Âgé d’une quarantaine d’années au moment de son arrestation en octobre 2015, ce professeur de musique était employé territorial depuis plusieurs années. Le professeur intervenait également à l’école de musique intercommunale de la vallée de Chamonix où, comme à Passy, la nouvelle avait créé une onde de choc. Il y menait six heures de cours par semaine auprès de 10 élèves sur le site des Houches. Il y intervenait depuis 2003. « Cela a été un choc pour les familles. Il n’y avait pas de suspicions ou de soupçons. Cela est aussi très difficile à vivre pour les autres professeurs de l’école », explique-t-on alors en mairie de Chamonix.