Aix-les-Bains: ils plongent dans les eaux du golf pour repêcher les balles perdues

Une balle de perdue, dix de retrouvées. Pour Elli, Jules et Baptiste, les fondateurs de l’entreprise Golfiller, chaque swing raté est une aubaine.

Vêtus de leur combinaison de plongée, ils arpentent les étangs du golf d’Aix-les-Bains pour récupérer les balles qui finissent dans l’eau. « On ramasse en moyenne entre 5 000 à 6 000 balles par session », expliquent-ils. Jusqu’à 10 000 balles lorsqu’ils sont équipés d’épuisettes. Le but de la manoeuvre ? Dépolluer les lacs et les étangs, autour d’une activité qu’ils aiment  : le golf.

Pour chaque session, il faut prévoir une journée et un équipement adapté. « On passe minimum 6 heures dans l’eau, donc on porte des combinaisons d’hiver, de 8 mm, pour résister au froid. On a aussi des ceintures de plomb pour éviter de flotter à la surface », commente Elli.

« Professionnaliser » leur activité

Ils envisagent dès cet été de plonger en bouteille pour pouvoir ramasser plus de balles et « professionnaliser » leur activité. « On voudrait battre notre record de 10 000 balles », intervient Jules. Mais pour plonger en tant que professionnel, il leur faut un diplôme spécifique, qu’ils comptent passer à Marseille au courant de l’année. « On va commencer le premier niveau de plongée », assure-t-il.

Tout un processus se met en place une fois les balles ramassées. Chacune d’elle est ramenée dans leur hangar situé à Condrieu, avant d’être nettoyée dans une bétonnière, triée par marque et modèle, puis sélectionnée pour être mise à la vente en occasion.

Les premiers en France

Ce commerce de balles de seconde main semble prometteur pour ces trois jeunes entrepreneurs. « On a réalisé entre 10 000 et 20 000 euros de ventes les quatre premiers mois, indique Jules, en restant volontairement vague. On veut être les premiers sur le marché mais on n’a pas encore d’investisseurs ».

Aux Etats-Unis, le business autour du ramassage des balles de golf existe déjà depuis 20 ans. Le projet de ces trois amis qui se sont connus sur les bancs de l’école est parti de là. « On parlait de faire quelque chose ensemble depuis le lycée. On a vu un documentaire sur Glen Berger [NDLR, un Américain qui a eu l’idée du concept] et on s’est lancé », se souvient Jules.

S’ils se déplacent actuellement qu’en région Rhône-Alpes, les fondateurs de Golfiller veulent étendre leur activité. « L’objectif est de couvrir toute la France, en ayant une équipe dans cinq régions, notamment en région parisienne, dans les Hauts-de-France, la côte ouest et le sud de la France, précise Jules. L’idée c’est de créer un turn-over et de plonger tous les jours ».

Les trois jeunes entrepreneurs se cantonnent pour le moment à deux plongées par an dans les 13 golfs partenaires, dont le golf club Aix-les-Bains Riviera des Alpes, le seul actuellement en pays de Savoie. « On est en pourparlers avec le golf d’Evian », fait savoir Jules.

Qui se cache derrière Golfiller ?

Elli, Jules et Baptiste sont les fondateurs de Golfiller. Ces trois Lyonnais, âgés de 21 et 22 ans, ont créé leur entreprise en novembre 2021. Ils se font connaître grâce à une vidéo postée sur le réseau social TikTok qui génère plus de 5,5 millions de vues.

Le golf club d’Aix-les-Bains est l’un des premiers avec qui ils collaborent, afin de mettre en avant « la démarche écologique » du projet. Aujourd’hui, Golfiller travaille avec une dizaine de golfs partenaires et souhaite développer son activité sur l’ensemble du territoire français.