Ain : Nath, la restauratrice, analyse le débat de la présidentielle sur la chaîne LCI

Nath avait déjà fait parler d’elle, en 2020, avec sa vidéo, vue depuis 9,2 millions de fois sur Facebook ! En début d’année, la restauratrice locale a participé à plusieurs émissions politiques sur LCI. Dans Mission convaincre, elle a pu poser des questions à plusieurs candidats à la présidentielle, dont Valérie Pécresse, Eric Zemmour ou Marine Le Pen. Rebelote pour le débat télévisé de l’entre-deux-tours, qui s’est déroulé hier soir, mercredi 20 avril, entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Elle a accueilli, hier soir, chez elle, Octavie Couchard, journaliste correspondante en Rhône-Alpes pour la Matinale de LCI, afin de livrer son analyse, en direct. Le reportage a été diffusé, ce jeudi matin dans Les Matins de LCI.

Chez elle, dans son canapé

« Ils m’ont appelée mardi soir, vers 18 h, pour le lendemain, explique celle qui est connue pour son franc-parler. Une journaliste est venue de Lyon, chez moi, hier soir (mercredi 20 avril, Ndlr), pour suivre, avec moi, le débat et avoir mes réactions. Je l’ai invitée à manger  ! »

Confortablement installée, dans son canapé, avec sa fille, son gendre et son chat, Nath a regardé le débat, avec beaucoup d’attention. « C’est parti pour une soirée avec Emmanuel Macron et Marine Le Pen, sans grande conviction », commente la journaliste. Il faut dire que Nath vote blanc, depuis des années, aux élections nationales, n’étant pas vraiment convaincue par les politiques. « Je vote, par respect pour ma grand-mère, qui s’est battue pour le droit de vote, pour la condition des femmes, nous expliquait-elle, en février dernier. Pour moi, les politiques sont à côté de la plaque, ils sont tous pareils. On les voit, au moment des élections, pour nous lécher les bottes et après, ils disparaissent. »

« Match nul »

Même son de cloche dans le reportage de LCI, ce matin. « Ils parlent, ils parlent, ils parlent… Mais, en fait, il n’y a jamais rien qui se fait vraiment », réagit Nath, dans son canapé. Sur le pouvoir d’achat, elle lâche : « Ils sont pas mal, tous les deux. Ce sont des bons comédiens. Si, un jour, ils perdent leur boulot de politicien, ils pourraient se mettre acteurs, ça, il n’y a pas de problème  ! » Vient ensuite le thème des retraites. La commerçante reste dubitative. « Pour moi, la retraite à 62 ans, sans travailler plus, ce n’est pas possible. Moi, avec mon travail, les heures que je fais, par semaine, je n’ai pas envie de partir à la retraite à 65 ans. » Après une heure trente de débat, « c’est match nul, pour l’instant. Ils ne me convainquent pas, ni l’un, ni l’autre. Je ne trouve pas qu’ils proposent des choses concrètes ».

Au dodo !

A 23 h 30, Nath jette l’éponge et décide d’aller se coucher, avant la fin de l’émission. « A part dire «c’est faux, c’est faux», s’envoyer des piques, pas une fois, il y en a un qui a dit «c’est vrai ce que vous dites». Ils savent très bien que la France va mal. Tout ce qu’ils veulent, c’est la place. Quand tout va mal, au contraire, on se renforce. Mais eux, ils ne font pas cela, je suis déçue. » Elle avoue n’être toujours pas convaincue ni par l’un, ni par l’autre. « Je ne retire rien de ce débat, rien de constructif. C’était une bonne pièce de théâtre. Les deux candidats ont dit ce qu’on savait déjà. » La commerçante a tout de même prévu d’aller voter, ce dimanche, pour le second tour de la présidentielle, comme d’habitude. Est-ce que son vote sera blanc ou pas ? Elle ne le sait pas encore et se laisse le temps de faire son choix, jusqu’au dernier moment…