En 2017, une cohabitation difficile entre les habitants et les gens du voyage à Scientrier

À l’été 2017, les gens du voyage traversaient l’allée de Delu, bordée de villas.
À l’été 2017, les gens du voyage traversaient l’allée de Delu, bordée de villas.

Retour au hameau de Delu, cinq ans après. C’est là-bas, non loin de l’Arve, sur un terrain agricole attenant à la station d’épuration, que l’aire de grand passage pour les gens du voyage avait été implantée à l’été 2017. Chez les riverains de l’allée de Delu, le souvenir est encore vivace. «  Je n’avais pas dormi pendant quatre mois, se remémore Laurent. J’avais installé un portail avec un système de détection automatique. Il s’allumait en permanence. Toutes les nuits, des jeunes escaladaient mon portail et venaient fumer des bédos dans mon jardin. Après, il y avait des gens très bien et très polis mais aussi de la vermine.  »

Pour se « protéger », la plupart des riverains ont fait installer des alarmes. Aucun cambriolage n’a été recensé.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre Black Friday : 3 mois = 3€ !
J'en profite