Aire de grand passage à Scientrier: «On ne peut pas se moquer des gens du voyage»

Le terrain qui avait accueilli les gens du voyage en 2017 a été labouré par l’agriculteur qui le possède pour que les caravanes ne puissent pas s’installer.
Le terrain qui avait accueilli les gens du voyage en 2017 a été labouré par l’agriculteur qui le possède pour que les caravanes ne puissent pas s’installer.

C’est peu écrire que cette situation inextricable désole Christelle Métral. Celle qui préside le Sigeta (Syndicat intercommunal de gestion des terrains d’accueil) depuis à peine plus d’un mois et en fait partie depuis de nombreuses années en a gros sur le cœur : «  On ne peut pas se moquer des gens du voyage. Si on les accueille correctement, tout se passe très bien.  »

La successeure du Vétrazien Jean-Pierre Belmas prend l’exemple de l’an dernier, où l’aire de grand passage avait dans un premier temps été installée à La Côte, en périphérie de Saint-Julien-en-Genevois. Le terrain avait été réquisitionné par le préfet, après un accord trouvé au sein de la CCG (Communauté de communes du Genevois). L’aire avait ensuite dû être déplacée sur le parking de l’ancien Macumba (Neydens), à cause des pluies incessantes qui avaient rendu le terrain de La Côte impraticable.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre Black Friday : 3 mois = 3€ !
J'en profite