Haute châine du Jura : la présence d’aigles royaux à nouveau confirmée au sein de la Réserve naturelle

Observations du ciel au programme de la simultanée 2022 ! ©Guillaume Cadier et RNNHC
Observations du ciel au programme de la simultanée 2022 ! ©Guillaume Cadier et RNNHC

Parmi les espèces emblématiques de notre haute chaîne du Jura, on compte notamment l’aigle royal.

L’espèce a fait son retour dans le massif jurassien, en 1993, avec l’installation d’un couple dans le sud de la Réserve naturelle nationale de la haute chaîne du Jura (RNNHCJ). En 2008, un second couple s’était établi dans son secteur nord.

Pour s’assurer de la bonne santé des rapaces sur notre territoire, plusieurs opérations de comptage ont depuis régulièrement eu lieu.

Les agents de la Réserve naturelle organisent en effet ce qu’on appelle « une simultanée aigle royal ». Cette opération a pour but de suivre la population d’aigles, à partir de plusieurs postes d’observation, répartis sur l’ensemble de la haute chaîne du Jura. La dernière en date a eu lieu fin mars et a permis de faire le point, par rapport aux observations de 2021.

Rappelons que l’an dernier, l’opération avait permis de confirmer la présence d’un couple dans le sud de la Réserve naturelle. Toutefois, le couple ne s’était pas reproduit, ou avait vu sa reproduction échouer ; il n’y avait pas de jeune à l’envol. Dans le nord, les investigations complémentaires démontraient qu’il y avait aussi un couple, avec une reproduction avérée et deux oisillons au nid. Seul l’un des deux avait réussi, a priori, à atteindre l’âge lui permettant de prendre son envol et de quitter le nid.

Les observations de 2022

Grâce aux observations effectuées cette année, la Réserve naturelle a pu confirmer la présence de ce même couple, dans le sud. Côté nord, un individu adulte et un immature ont été observés par plusieurs équipes. S’agit-il donc du jeune et d’un de ses parents ? Pour la Réserve naturelle, les investigations se poursuivront pour savoir ce qu’il en est.

Différentes espèces de rapaces peuplent le massif.
Différentes espèces de rapaces peuplent le massif.

La simultanée aura également été l’occasion pour les équipes (constituées de professionnels et de bénévoles) d’observer d’autres espèces : faucons pèlerins, faucons crécerelles, éperviers, milans noirs et royaux, buses variables et une foule d’autres oiseaux (venturons montagnards, merles à plastron, mésanges noires, pinsons du nord et des arbres, pipit farlouse, etc.)

Bref, l’observation du ciel de la Réserve naturelle nous donne toujours de belles surprises !

Plus d’infos

– Véritable montagne emblématique, la haute chaîne du Jura est, pour l’essentiel de son territoire, classée en Réserve naturelle nationale (RNN) depuis 1993.

– 18 communes (pays bellegardien et Pays de Gex) ont, pour partie, leur territoire inclus dans les limites de la Réserve naturelle.

– Depuis mai 2003, la communauté d’agglomération du Pays de Gex est la structure gestionnaire de la Réserve naturelle.