Présidentielle : pour le maire de Notre-Dame des Millières, «le score du RN s’inscrit dans une constante locale depuis 3 présidentielles»

Présidentielle : pour le maire de Notre-Dame des Millières, «le score du RN s’inscrit dans une constante locale depuis 3 présidentielles»

Dans l’arrondissement d’Albertville, Notre-Dame des Millières est la commune où Marine Le Pen a fait le plus gros score avec 40,17 % des suffrages exprimés.

Elle arrive première devant Emmanuel Macron (17,41 %) et Jean-Luc Mélenchon (15,17 % des voix). « Cela s’inscrit dans une constante locale. Marine Le Pen avait fait un gros score en 2012 et en 2017 à l’élection présidentielle  ; et en 1974 quand son père s’est présenté pour la première fois, il avait obtenu un nombre de voix supérieur à la moyenne nationale », se souvient André Vairetto, le maire de la commune. Le premier magistrat estime que « beaucoup de nos concitoyens ont des difficultés, accentuées depuis quelques mois. Ils expriment le désir d’être mieux entendu. Par exemple, beaucoup de gens sont choqués par la proposition d’Emmanuel Macron de mettre la retraite à 65 ans », souligne l’édile qui reprend les mots de Jean-Luc Mélenchon « ce ne sont pas des fachos, mais des fâchés ».

L’élu ne fait pas forcément le lien avec la sociologie de la commune constituée selon lui «  à la fois d’ouvriers et d’employés ainsi que de professions avec des ressources moins modestes qui sont arrivées récemment », même si on sait que l’électorat ouvrier vote fortement pour Marine Le Pen comme on a pu le constater à La Léchère où elle est arrivée première au premier tour également. André Vairetto votera pour sa part Emmanuel Macron, mais il se refuse à inciter ses électeurs à faire comme lui. « Je ne donne pas de consigne de vote. Je ne suis pas sûr que le faire aujourd’hui soit très positif ».