Présidentielle: Olga Givernet se réjouit du résultat d’Emmanuel Macron, qui «souligne le travail fait depuis cinq ans»

Emmanuel Macron est arrivé en tête dans le département de l’Ain, dès le premier tour, chose qu’il n’avait pas réussie, en 2017.
Emmanuel Macron est arrivé en tête dans le département de l’Ain, dès le premier tour, chose qu’il n’avait pas réussie, en 2017.

Arrivé deuxième, à l’issue du premier tour en 2017, Emmanuel Macron a renforcé son électorat dans l’Ain, arrivant cette fois-ci en tête devant Marine Le Pen (27,69 % des suffrages exprimés contre 26,05 % pour la candidate du Rassemblement National). Une position qui conforte le chef de l’Etat en grand favori pour le second tour. « Je me satisfais de ces résultats, mais surtout du taux de participation, j’ai constaté par moi-même que beaucoup de monde s’était déplacé dans les bureaux de votes, se réjouit Olga Givernet, députée La République en marche, de la 3e circonscription de l’Ain. N’en déplaise à nos détracteurs, ce résultat souligne le travail fait depuis cinq ans et les avancées que nous avons eues sur les problématiques à l’échelle locale, ont été reconnues par nos concitoyens. » Dans les grandes communes du Pays de Gex, le président sortant a recueilli davantage de suffrages qu’au premier tour, il y a cinq ans. Exemple très illustratif à Divonne, Emmanuel Macron a empoché 44,18 % des voix, soit 14 points de plus qu’en 2017, le candidat LREM avait été devancé par François Fillon. « Il ne faut surtout pas baisser les bras car le bloc populiste reste très fort, tempère Olga Givernet. Dans notre territoire, porté sur l’international, les électeurs ont pris conscience de l’action du président de la République. Je pense aussi à l’électorat de gauche, que l’on retrouve à Valserhône et auquel on peut parler. On identifie tout à fait quels sont les besoins des citoyens vis-à-vis de la vie chère et les mesures sociales que nous devrons porter. Il nous faut rassurer et dénoncer la démagogie du programme de Marine Le Pen, qui essaye de travestir ses mesures comme étant sociales. »