Chambéry: les chaudières à granulés de bois d’Ökofen surfent sur la tendance et continuent leur expansion

Thomas Perrissin, directeur d’Ökofen, explique que l’entreprise réalise «15% de son chiffre d’affaires dans du collectif tertiaire non particulier comme l’armée, les bureaux de poste ou encore les écoles».
Thomas Perrissin, directeur d’Ökofen, explique que l’entreprise réalise «15% de son chiffre d’affaires dans du collectif tertiaire non particulier comme l’armée, les bureaux de poste ou encore les écoles».

La tendance s’était déjà amorcée depuis quelques années. Mais avec la crise sanitaire, la hausse du prix des énergies et la politique énergétique du Gouvernement, la chaudière à granulés de bois est devenue un appreil prisé, en termes de chauffage à adopter.

Ökofen, spécialisé dans le négoce de chaudières à granulés, s’inscrit au poil dans cette tendance. «  L’année 2021 a été pour nous exceptionnelle car nous avons réalisé deux fois l’activité de 2020, marquée par un point d’arrêt avec la crise du Covid. C’était une année de rattrapage  », analyse Thomas Perrissin, co-directeur de Ökofen France, installé à Saint-Baldoph en Savoie.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre Black Friday : 3 mois = 3€ !
J'en profite