Chablais : comment ces employés sont devenus patrons

Chloé Histre (2e à droite) a repris les rênes de l’institut de beauté Les Miss Cocoon le 1er janvier 2020.
Chloé Histre (2e à droite) a repris les rênes de l’institut de beauté Les Miss Cocoon le 1er janvier 2020. - Les Miss Cocoon

Embauché comme salariés, six Chablaisiens racontent comment ils sont devenus les patrons de leur entreprise.

«   Quand on est patron, les gens attendent automatiquement quelque chose de vous   »

Gabriel Adams de AEVA-ATB

Originaire de Tahiti, Gabriel Adams est venu en métropole pour se former et travailler. Il y a huit ans, il est embauché chez AEVA-ATB, une entreprise de diagnostic de bâtiments situé à Evian. En 2020, le patron décide de vendre pour partir à la retraite. «  Il voulait que ce soit moi qui rachète l’entreprise, se souvient Gabriel Adams. En cherchant un peu, on a trouvé des subventions et j’ai pu racheter le 1er octobre 2020.  »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre Black Friday : 3 mois = 3€ !
J'en profite