Saint-Julien : Apollon74, un quart de siècle au service de Dame Nature !

Une partie de la dynamique équipe du conseil d'administration de l'association Apollon 74, qui compte une centaine d'adhérents.
Une partie de la dynamique équipe du conseil d'administration de l'association Apollon 74, qui compte une centaine d'adhérents. - Messager

Au début, en 1997, il y a Luc Méry, un ado de Jonzier-Epagny très « nature », qui décide avec des copains de fonder une association dédiée à la protection de l’environnement. À une époque où on ne parlait pas encore de réchauffement climatique et de menace sur la biodiversité, les débuts sont modestes et locaux, avec notamment la plantation d’un verger communal de variétés anciennes à Jonzier (un projet depuis repris par les syndicats du Salève et du Vuache, avec aujourd’hui une trentaine de vergers réalisés) et des expositions naturalistes.

Sa devise : « La Nature et l’Homme… ensemble ! »

Un quart de siècle plus tard, en 2022, Apollon74 est toujours là et bien implanté dans le paysage du Genevois haut-savoyard, comme l’a montré la 25e assemblée générale de l’association, qui s’est tenue jeudi 31 mars à l’Arande. Le président Jacky Lachenal a présenté devant les adhérents un rapport moral où la pandémie de Covid 19 était bien sûr présente, mais sans empêcher Apollon74 de poursuivre son travail, fidèle à sa devise : « La Nature et l’Homme… ensemble !  ».

Un travail de suivi de la faune primordial

C’est ensuite Luc Méry, le permanent d’Apollon74, qui a détaillé un rapport d’activité copieux, avec 13 sorties nature (278 participants), des chantiers participatifs (crapauducs, Bois de Ban, etc.), des animations scolaires (éducation à l’environnement) ou des interventions naturalistes (la fresque du climat, les jeudis du naturaliste, etc.). L’association a aussi réalisé un important travail de suivi de la faune et de la fonctionnalité de l’écopont situé sur l’autoroute A40, à Viry (ATMB) ainsi que pour plusieurs actions des contrats territoriaux Espaces Naturels Sensibles signés par les syndicats du Salève et du Vuache avec le Département.

Le siège de l’association, situé au domaine David, à Saint-Julien, a également accueilli des « cafés écolos », une bourse aux plantes et les « jardins partagés », un potager biologique et solidaire où des ateliers sont régulièrement organisés. Quant à l’avenir d’Apollon 74, il s’annonce relativement serein, car en plus des multiples activités et animations proposées dans tout le Genevois haut-savoyard, la structure a décroché des mandants importants avec différentes collectivités territoriales. Mais au-delà des enjeux financiers – la situation de l’association est saine, comme l’a montré le rapport financier présentant un budget équilibré de 69 639 euros –, les militants d’Apollon74 estiment essentiel de continuer à faire découvrir aux habitants de notre région l’incroyable richesse de la nature qui nous entoure !

L’apollon 74 n’est pas un beau gosse, mais un papillon…

A noter que lorsqu’il s’est agi de choisir un nom pour l’association, en 1997, les propositions étaient nombreuses. Il fut ainsi question de marmotte ou de grenouille verte, mais c’est finalement un animal beaucoup moins connu qui a été retenu par ces jeunes gens : l’apollon ! « Du mont Parnasse il est le dieu… et de nos montagnes le roi ! », dit un site spécialisé à propos de celui qui est l’un des plus grands papillons diurnes d’Europe. Ce lépidoptère aux ailes colorées de blanc, de noir et de rouge est un montagnard, qui vit entre 1000 et 2000 mètres d’altitude. Chez nous, ce papillon est présent sur les hauteurs du Salève et du Vuache.

Des animations gratuites pour découvrir la nature…

L’équipe de bénévoles de l’association Apollon 74 propose régulièrement des animations et des sorties gratuites pour découvrir la nature de la région, grâce au soutien du Département et du Syndicat intercommunal du Vuache. Au programme des activités, il y a par exemple des sorties nature : « Et au milieu coule… le Fornant » (9 avril), « Hôtel à insectes en construction » (30 avril), « insectes et orchidées » (7 mai), « de forêts en pâturages, sur le Vuache » (15 mai), « Soirée Grand Capricorne » (11 juin) ou « la nuit des papillons » (1er juillet). Mais aussi des événements plus en lien avec la biodiversité et le réchauffement climatique conçus par Apollon74 comme « les jeudis du naturaliste » (28 avril, base de données et outils, 26 mai, cartes de végétalisation, 23 juin, la flore urbaine), « le troc de plantes » (15 mai, à la Maison David) ou « la fresque du climat », jeu et présentation ludique pour mieux comprendre les enjeux liés à la biodiversité et au climat. L’association propose aussi des inventaires participatifs (à la recherche de l’ambroisie, le 16 juillet).