Le 1er avril, toutes les stations-service n’appliqueront pas la remise de 15 ou 18 centimes

Combien de temps allez-vous attendre pour les carburants, les 18 centimes de remise à la pompe?
Combien de temps allez-vous attendre pour les carburants, les 18 centimes de remise à la pompe?

Ce n’est pas un poisson d’avril et c’est bien ce qu’avait annoncé le gouvernement Castex, une remise dès le premier avril d’une quinzaine de centimes à la pompe. Pourtant, bon nombre d’entre nous pourraient bien s’interroger ce jour-là sur la validité de l’affirmation quand ils ne verront pas la remise en faisant leur plein de carburant.

Parce qu’elle n’interviendra pas en même temps pour toutes les stations-service de France.

Environ 2 500 établissements devront attendre, indique-t-on à la Fédération française des combustibles, pour 12 500 stations en France.

L’explication principale ?

La date de remplissage des cuves de carburants dans les stations-service. Quand elles ont procédé au remplissage avant l’annonce de Jean Castex le premier ministre, elles ne pourront pas afficher la remise. Il faudra attendre qu’elles se réapprovisionnent en carburant déjà remisé pour enfin en faire bénéficier.

Le gouvernement a anticipé le problème en versant une avance sur trésorerie de 3 000 euros remboursable en septembre. « Sauf que cette avance ne s’adresse qu’aux plus petites stations-service, qui écoulent au maximum 50 000 litres de carburant par mois : l’équivalent d’une trentaine de clients par jour. C’est en particulier le cas dans certaines zones rurales », précise France Info.

Ajoutant que le problème concerne aussi de plus grosses stations qui ne remplissent pas aussi vite leurs stocks de carburants. « Les stations qui vendent jusqu’à 100 000 à 200 000 litres par mois ne renouvellent pas non plus leurs stocks suffisamment souvent pour être toutes parées au 1er avril. Il peut donc y avoir quelques jours de délai avant qu’elles baissent les prix. »

Tout le monde a cependant constaté, après une légère baisse la semaine dernière, une nouvelle hausse ramenant les carburants au-dessus de 2 euros. Les 15 à 18 centimes de remise auront-ils dès lors un réel impact sur le porte-monnaie des consommateurs ?