Le gouvernement sonne la fin du masque, pas les Français

Malgré la décision gouvernementale, prudents, les Français continuent de porter le masque.
Malgré la décision gouvernementale, prudents, les Français continuent de porter le masque. - Photo d’illustration Pixabay

Trop tôt ou pas trop tôt ?

Les spécialistes l’avaient indiqué : il est encore trop tôt pour alléger les mesures de protection contre la covid 19 et notamment pour le port du masque. Le gouvernement, lui, était resté droit dans ses bottes, maintenant sa décision et allant jusqu’à la justifier : regardez l’Italie qui n’a pas levé la contrainte du port du masque et qui pourtant voit le nombre de contaminations rester croissant. Dixit Olivier Véran, le ministre de la Santé.

Une semaine après, la levée de la restriction sanitaire, le retour des vacances d’hiver et la reprise de l’école et du travail, ce qui avait été prédit d’une nouvelle hausse des cas positifs avec un dépassement des 100 000 cas quotidiens avant la fin du mois de mars, se vérifie désormais chaque jour. Tout le monde a pu lire dans la presse qu’à aujourd’hui, les 180 000 cas positifs ont été comptabilisés.

La prudence des Français

Face à la volonté de l’Etat, les Français se sont dits ravis d’enfin pouvoir quitter cette barrière visuelle, relationnelle, physique et hygiénique, mais au quotidien, chacun, autour de chez lui, a pu constater que pour un grand nombre, la prudence est naturellement de mise. Et dans bien des endroits et notamment au travail ou dans les commerces, le port du masque est resté quasi automatique.

Réalisme

Ce réalisme est rapporté dans toutes les régions par la presse locale et nationale, et un sondage YouGov, commandé par le Huffington Post, et dévoilé mardi 22 mars, vient confirmer cette tendance. « 53 % des personnes interrogées se disent en effet d’accord avec la levée du port du masque obligatoire partout sauf dans les transports en commun. Sans trop de surprise, ce sont les plus jeunes qui sont les plus favorables à cette levée. En effet, 70 % des 18-24 ans et 63 % des 25-34 ans se prononcent pour. La même proportion se retrouve chez les étudiants, qui sont eux aussi 70 % à se dire d’accord avec cette levée, contre seulement 40 % des retraités. Lorsqu’il s’agit du masque dans les écoles, les Français sont plus nombreux à se prononcer en faveur de la fin du masque : ils sont ici deux tiers (66 %) », détaille le média internet.

Et bon sens

Et quant au port du masque conservé par les Français, le Huffington Post explique : « En revanche, la levée de l’obligation dans les magasins ne suscite apparemment pas le même enthousiasme, puisqu’ils sont ici moins d’une personne sur deux (46 %) à être d’accord avec la mesure. Et cela se ressent ici aussi fortement sur la persistance des Français à porter le masque dans les magasins pour les trois quarts (75 %) d’entre eux. Ici aussi, ce sont les plus âgés que l’on retrouve : 83 % des plus de 55 ans sont dans ce cas de figure, contre 69 % des 18-34 ans ».

Situation paradoxale, direz-vous ? Politicienne et électoraliste, peut-être ? Quoi qu’il en soit, l’expérience, le réalisme français se trouvent en phase avec la vie quotidienne et ses évolutions.

cela imposera-t-il au gouvernement de faire machine arrière sur la décision de levée du masque. Les jours qui viennent sauront sans doute nous le dire.