Annecy : elle s’appelait Marianne, sa mort est le 93e féminicide de 2019

Les militantes, mobilisées pour réaliser des collages contre les féminicides, n’oublient pas Marianne Chèze.
Les militantes, mobilisées pour réaliser des collages contre les féminicides, n’oublient pas Marianne Chèze. - Photo Twitter @AnnecyCollages

Marianne 93ème féminicide, retrouvée dans une valise à Doussard.» Ces mots s’affichent sur un mur en mémoire de Marianne Chèze, tuée par son compagnon en août 2019 à Annecy. La photo illustre le compte Twitter du collectif «Collages Féminicides Annecy», qui veut interpeller l’État et l’opinion en multipliant les collages dans plus de 30 villes en France, dont la cité lacustre.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre Black Friday : 3 mois = 3€ !
J'en profite