Vallée d’Aulps : les écoliers ont joué aux apprentis jardiniers

Frédéric Girent et Fanny Claude, de la jardinerie Delbard, de Morzine, expliquent aux enfants comment confectionner un hôtel à insectes.
Frédéric Girent et Fanny Claude, de la jardinerie Delbard, de Morzine, expliquent aux enfants comment confectionner un hôtel à insectes.

En ce vendredi 19 mars après-midi, l’effervescence règne à l’intérieur de la jardinerie de Morzine. Ce sont les élèves de CE2, CM1 et CM2 de Montriond qui participent aux ateliers. Au milieu des différents plants de fleurs colorées, divers groupes d’enfants, tous vêtus du même tablier de jardinage, se massent autour du personnel de la jardinerie qui joue le rôle d’animateur. A gauche du magasin, un atelier rempotage. Les enfants gravitent autour de la table, jonchée de terre, de plants de pensées, de pots et d’arrosoirs. Chacun écoute les conseils du professionnel avant de reproduire les gestes.

Organisée par plusieurs organismes, professionnels du végétal, et par la Fédération des jardineries et animaleries de France, la 23e édition de la Semaine du Jardinage pour les écoles s’est déroulé du 14 au 19 mars, dans toute la France. « On a contacté toutes les écoles de la vallée, et quatre ont répondu présentes », indique Caroline Girent, directrice de la jardinerie de Morzine.

Caroline Girent, directrice de la jardinerie de Morzine, anime un atelier plantes aromatiques.
Caroline Girent, directrice de la jardinerie de Morzine, anime un atelier "plantes aromatiques".

Un hôtel à insectes

« C’est cool, assure Mathis. Papa, il plante et je ne savais pas comment faire. Maintenant, je pourrai l’aider ! »

Un peu plus loin, l’atelier ‘‘Animaux, amis des cultures’. Fanny Claude annonce : « Nous devons trouver une solution pour faire venir les insectes dans notre jardin, que faire ? » Les réponses et questions fusent, les écoliers, assurément passionnés, veulent comprendre et savoir. Puis ils s’empressent de réaliser leur ‘‘hôtel à insectes’, aidés par Frédéric Girent, salarié de la jardinerie : « Ils sont tous motivés. C’est super de sensibiliser les enfants à la réalité du jardin. » « C’est super parce qu’on peut sauver la vie des animaux », lance la petite Amélia.

De son côté, Fabiola Drici, l’institutrice, explique : « Ici, les enfants sont très sensibles à la nature, à l’environnement, à la biodiversité. Ils ont tous un jardin, alors c’était l’enthousiasme général ».

A la découverte des plantes aromatiques

La découverte et l’utilité des plantes aromatiques font l’objet du troisième atelier. Les petits Meurians sentent, goûtent, tentent de reconnaître. « C’est du brocoli », lance fièrement un garçonnet, face au plant de persil présenté par Caroline Girent. « On leur fait découvrir les plantes aromatiques, commente-t-elle. On leur parle de leur utilisation en cuisine et chacun repartira avec un bouquet d’herbes. »