Pays bellegardien : un geste simple qui peut sauver des vies

Si le résultat du test est positif, une coloscopie est nécessaire. (Photo d’illustration VDN)
Si le résultat du test est positif, une coloscopie est nécessaire. (Photo d’illustration VDN)

Le dépistage du cancer colorectal repose sur un test immunologique qui décèle la présence de sang dans les selles. Ce geste simple peut sauver des vies. «  En effet, ce cancer se développe, en général, à partir de polypes, sur la paroi du colon et du rectum, développe l’Institut national du cancer. Or, certains polypes ou cancers provoquent des saignements souvent minimes, difficiles à détecter à l’œil nu. » Si le résultat du test est positif (environ 4 % des cas), une coloscopie est nécessaire pour rechercher l’origine du saignement. «  Le dépistage sert à découvrir des polypes qu’on pourra retirer avant qu’ils n’évoluent en cancer  », explique le docteur Catherine Exbrayat, médecin référent régional pour le dépistage des cancers colorectaux. «  On peut aussi diagnostiquer des cancers à un stade débutant, pour lesquels on peut faire un traitement qui sera plus simple et plus efficace. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre Black Friday : 3 mois = 3€ !
J'en profite