Le carrousel des Fables, un patrimoine de Genève à vendre !

Les Etablissements publics pour l’intégration , qui sont propriétaires du carrousel à Genève, assurent qu'ils peuvent offrir un accompagnement à celui qui reprendra le manège. « Nous avons des équipes techniques et des ateliers en interne », a annoncé la responsable. ©DRK
Les Etablissements publics pour l’intégration , qui sont propriétaires du carrousel à Genève, assurent qu'ils peuvent offrir un accompagnement à celui qui reprendra le manège. « Nous avons des équipes techniques et des ateliers en interne », a annoncé la responsable. ©DRK

C’est un déchirement pour beaucoup de Genevois, surtout pour les familles ! Monter sur le manège du Jardin Botanique était souvent un but de promenade. L’extravagant carrousel a fait tourner la tête des enfants pendant plus de vingt ans. Dans des couleurs vives, chamarrées, ce sont des animaux étranges et des nacelles extravagantes qui les emportaient dans un tourbillon.

Conséquences de la crise sanitaire ?

L’installation est exploitée et maintenue en état par les Etablissements publics pour l’intégration (EPI) qui en sont propriétaires mais le résultat financier est déficitaire. En raison de la pandémie, son activité a cessé brutalement. Le carrousel et son entretien ont pourtant permis à plusieurs travailleurs d’utiliser leurs talents artistiques et leurs compétences professionnelles. Certains ont ainsi pu retrouver une activité de réinsertion socioprofessionnelle.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre Black Friday : 3 mois = 3€ !
J'en profite