Albertville: la vidéosurveillance fait l’unanimité dans le fond, pas dans la forme

L’efficacité de la vidéosurveillance en terme de dissuasion est avérée... mais insondable livra Jean-Marc Rolland.
L’efficacité de la vidéosurveillance en terme de dissuasion est avérée... mais insondable livra Jean-Marc Rolland.

Avant de détailler longuement le budget 2022, Hervé Bernaille, adjoint aux finances, a soumis au vote la prise en charge de plusieurs équipements consacrés à la matérialisation d’une ville intelligente. La construction d’un réseau passif de fibre optique, l’acquisition d’outils connectés… et la vidéosurveillance avec un nouvel investissement de 200 000 euros. La somme a fait bondir Julien Yoccoz, élu d’opposition : «  J’apporte mon soutien à ce dispositif à compter du moment où il permet d’assurer la protection des biens et des personnes. Mais je suis chagriné de voir que 200 000 euros vont à nouveau être dépensés ! Le choix me paraît peu rationnel face aux comptes passablement dégradés de la commune. Ne serait-ce pas raisonnable que de lancer préalablement une démarche d’évaluation de cet équipement avant d’engager autant de moyens ?  »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre Black Friday : 3 mois = 3€ !
J'en profite