Albertville: le fonctionnement de la Maison de l’Enfance Simone Veil perturbé par une série de malfaçons

La maison de l’enfance présente déjà des problèmes infrastructurels.
La maison de l’enfance présente déjà des problèmes infrastructurels.

C’est un premier magistrat désolé qui s’est adressé au conseil lundi soir, rapportant les désordres qui perturbent le fonctionnement d’un bâtiment inauguré il y a deux ans à peine. Ils sont au nombre de quatre énuméra-t-il.

D’abord une haie qu’il va falloir supprimer au profit d’un engazonnement  : « Elle ne satisfait pas les assistantes maternelles car elle présente un risque d’ingestion... de plus, dans le sol, des débris de chantier ont été retrouvés  ». Coût présumé, 20 000 euros.

Il faudra ensuite intervenir sur la salle de motricité, inaccessible du fait des mouvements de la charpente. Sur les plans initiaux, un poteau était prévu pour la soutenir, le bureau d’études l’a validé sans et il n’a du coup pas été réalisé. Selon les premières expertises, il était indispensable. Résultat, on ne peut plus ouvrir la porte et une verrière se fissure.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre Black Friday : 3 mois = 3€ !
J'en profite