Chamonix : 31 personnes évacuées du refuge de l’Argentière, intoxiquées par un chauffage au bois défectueux

Chamonix : 31 personnes évacuées du refuge de l’Argentière, intoxiquées par un chauffage au bois défectueux

Il est 22h27, ce jeudi 10 mars quand l’alerte est donnée. Elle provient du refuge de l’Argentière. Un chauffage au bois défectueux dégageant du monoxyde de carbone intoxique les personnes présentes, soit trente et une personnes.

Deux hélicoptères ont été nécessaire pour évacuer en urgence, les 31 occupants du refuge de l’Argentière, suite à une intoxication au monoxide de carbone (© PGHM Chamonix)
Deux hélicoptères ont été nécessaire pour évacuer en urgence, les 31 occupants du refuge de l’Argentière, suite à une intoxication au monoxide de carbone (© PGHM Chamonix)

D’importants moyens mobilisés

L’intervention des sapeurs-pompiers aura duré cinq heures et ils ont dû mobiliser d’importants moyens, soit vingt-huit pompiers et deux hélicoptères pour évacuer la totalité des personnes qui logeaient pour la nuit au refuge de l’Argentière, situé à 2771 mètres d’altitude.

31 personnes évacuées en urgence

Les trente et un occupants ont été transportés par deux hélicoptères : Choucas 74 de la gendarmerie et Dragon 74 de la sécurité civile, jusqu’à l’héliport de la DZ des bois, à Chamonix, pour ensuite subir des tests sanguins.

Très rapidement, une dame âgée de 51 ans, déclarée en état d’urgence absolue, a été transportée à l’hôpital de Genève, afin d’être placée dans un caisson hyperbare.

Six autres personnes ont été transférées au centre hospitalier de Sallanches en état d’urgence relative et une autre a été transportée par VSAV (Véhicules de secours et d’assistance aux victimes).

« Vingt-trois autres personnes ont refusé le transport proposé par les secours et ont préféré se rendre à l’hôpital par leur propre moyen », rapporte l’état-major des pompiers. Six personnes ont été relogées pour la nuit, par la commune.