Ain : un bilan de la sécurité routière contrasté

En 2021, il y a eu 3000 suspensions de permis, 460 annulations, et 2600 passages en commission médicale. (Crédit Photo : Bruno Fava VDN)
En 2021, il y a eu 3000 suspensions de permis, 460 annulations, et 2600 passages en commission médicale. (Crédit Photo : Bruno Fava VDN)

Un chiffre à relativiser car l’année 2020, marquée par les périodes de confinement et la mise en place du télétravail, avait vu le nombre d’accidents baisser avec la diminution du trafic routier, mais le nombre de tués avait progressé notamment à cause du relâchement des usagers de la route (excès de vitesse).

En 2021, 424 accidents ont été enregistrés (385 en 2020). 591 personnes ont été blessées (561 en 2020) et 35 tuées (43 en 2020).

Des fautes de conduite à l’origine de la majorité des accidents

Ces indicateurs en baisse par rapport aux années de référence 2019 et 2019. La typologie des accidents met l’accent sur les usagers vulnérables. Les piétons représentent la moitié des tués et les deux roues 31 %. Parmi les personnes tuées en 2021 : 29 % avaient de 25 à 44 ans, 40 % de 45 à 64 ans et 23 % + de 65 ans. « 95 % des accidents des accidents sont dus a des fautes de conduite » indique Christophe Rode procureur de la République. « Et non pas à l’état des routes ou à celui des véhicules comme on l’entend parfois.  »

Par ailleurs 30 % des accidents impliquent au moins un conducteur sous l’emprise de psychotropes (alcool et/ou stupéfiants)

Des actions de sensibilisation

Au chapitre de la prévention et de la sensibilisation une soixantaine d’actions de sensibilisation ont été menées dans l’Ain en 2021 sur plusieurs thématiques :

Les deux-roues motorisés, l’alcool et les stupéfiants, les jeunes et les seniors

avec une sensibilisation au partage de la route, à la ceinture de sécurité, à la vigilance,

aux passages à niveau. Deux actions phares ont eu lieu en présence de la déléguée interministérielle à la sécurité routière. Des seniors ont ainsi assisté à des ateliers de prévention pour une remise à niveau du code de la route et insister sur certains dangers : angles morts, équipements de protection à vélo, connaissance des deux-roues motorisés. Des radars ont été installés systématiquement en zones accidentogènes avec vitesse en cause. Il existe à ce jour dans l’Ain 25 radars fixes dont 23 radars tourelles, 14 itinéraires sécurisés, cinq opérationnels, un cours et huit à venir.

En 2021, il y a eu 3 000 suspensions de permis, 460 annulations, et 2 600 passages en commission médicale.