Jean Castex : le pass vaccinal sera suspendu dès le lundi 14 mars

Jean Castex : le pass vaccinal sera suspendu dès le lundi 14 mars

Pendant un quart d’heure, mercredi soir, l’allocution télévisée du président Emmanuel Macron s’est déroulée sur un ton grave, dessinant des conséquences douloureuses du conflit en Ukraine pour notre pays, notre économie et « notre Europe », entrée dans une nouvelle ère.

Le Premier ministre Jean Castex était sur le plateau du JT de 13 heures de TF1, le premier depuis le décès de Jean-Pierre Pernaut. Il est revenu sur les déclarations d’Emmanuel Macron, mais a surtout fait des annonces quant à l’épidémie.

Annonces sur le Covid-19

Face à la très nette décrue de tous les indicateurs épidémiques, le président de la République a accéléré le calendrier de la levée des restrictions. Emmanuel Macron a décidé lors d'un Conseil de défense sanitaire mercredi de suspendre le pass vaccinal à partir du lundi 14 mars prochain.

Le port du masque restera obligatoire dans les transports en commun, mais ne sera plus obligatoire ailleurs.

Le pass sanitaire est toujours d’actualité, selon Jean Castex.

La situation en Ukraine ce 3 mars

- Une deuxième session de discussions est prévue ce jeudi matin sur un cessez-le-feu entre négociateurs russes et ukrainiens.

- C’était il y a quelques jours. Vladimir Poutine a annoncé mettre en alerte « la force de dissuasion russe » avec sa composante nucléaire. Depuis, en Belgique, beaucoup se précipitent en pharmacie pour acheter des cachets d’iode (non disponible en libre-service en France).

- Après H&M qui a annoncé suspendre ses ventes en Russie, un autre géant suédois, Ikea annonce la suspension de ses activités en Russie et au Bélarus, affectant près de 15 000 employés, 17 magasins et trois sites de production.

- L’opérateur de satellites OneWeb, basé à Londres, annonce suspendre ses lancements de satellites depuis le cosmodrome russe de Baïkonour, alors que Moscou demandait au gouvernement britannique de renoncer à sa participation dans l’entreprise, exigence rejetée par Londres.

- Après avoir perdu plus du tiers de sa valeur en devises étrangères, le rouble plonge à nouveau de plus de 11 % ce jeudi matin. La Banque centrale russe impose désormais 30 % de commission à tout achat de devises. L’UE a confirmé que sept banques russes seraient, à compter du 12 mars, exclues du système de messagerie Swift, un rouage-clé de la finance internationale, tandis que la Banque mondiale a coupé tous ses programmes d’aide en Russie et au Bélarus.

- À Kiev, de fortes explosions ont été entendues pendant la nuit de mercredi à jeudi, selon des messages sur les réseaux sociaux. Dans le nord du pays, Kharkiv, deuxième ville du pays proche de la frontière russe et déjà frappée par des bombardements meurtriers mardi et mercredi, a été pilonnée toute la nuit, selon les autorités régionales. Des pilonnages russes à Izioum, à 120 km au sud-est de Kharkiv, ont fait huit morts dont deux enfants, selon les autorités locales.

- Les forces russes se trouvaient aussi dans les villes de Chernihiv et Nizhyn, à quelque 150 km au nord-est et à l’est de Kiev, ainsi qu’à Sumy et Okhtyrka, à quelque 350 km à l’est de la capitale, selon les Ukrainiens, ajoutant qu’elles « essaient d’éviter les combats avec les forces armées ukrainiennes ». Plus à l’est, à Marioupol, « ça se dégrade d’heure en heure », a témoigné une de ses habitantes, Maryna, 28 ans à l’AFP. Ce grand port ukrainien de la mer d’Azov, site clé pour permettre aux forces russes arrivant du Donbass, au nord-est, et de Crimée, au sud-ouest, de se rejoindre, « résiste » pour l’instant, selon l’armée ukrainienne.

- La France recommande « fortement » à ses ressortissants « dont la présence et celle de leur famille n’est pas essentielle en Russie » de quitter le pays. « Un millier de Français étaient en Ukraine. Au départ, on a indiqué qu’il fallait rester chez soi mais je conseille à nos ressortissants de prendre le départ par la voie sud », indique le ministre Jean-Yves Le Drian qui promet que chacun d’eux est suivi de près par l’ambassade de France déplacée à Lviv.