Aucun élu de Valserhône ne donnera son parrainage, Régis Petit explique pourquoi

Régis Petit, maire de Valserhône, lors d’un conseil municipal,  à Lancrans, le 29 mars 2021.
Régis Petit, maire de Valserhône, lors d’un conseil municipal, à Lancrans, le 29 mars 2021.

A Valserhône, la décision est déjà actée : ni le maire Régis Petit, ni les maires délégués de la commune n’accorderont leur parrainage à l’un des candidats.

« Depuis 2008, je n’ai jamais donné mon parrainage, explique Régis Petit. A chaque fois que j’ai constitué une équipe municipale, je ne me suis jamais arrêté à la couleur politique de mes colistiers. J’ai donc toujours considéré la question du parrainage comme étant compliquée, car afficher une préférence alors que l’équipe est complètement plurielle, n’aurait pas de sens. Je le fais par respect pour cette forme de diversité. » Le premier édile trouve d’ailleurs que la procédure n’a plus vraiment de sens. « Aujourd’hui, il y a des candidats tout à fait à jour de leurs parrainages, dans des proportions parfois considérables et qui, sondages à l’appui, représentent très peu, en termes de désirs de vote. » Dans une autre configuration, le maire pourrait donner son parrainage, « à l’association des maires de France, pour qu’elle dispatche en direction des candidats qui ne sont pas encore à jour dans leurs parrainages, ce serait bien plus intelligent ! »