Saint-Genis-Pouilly : pourquoi la situation se dégrade-t-elle au collège Jacques Prévert ?

L’AAPE réclame 58 heures supplémentaires pour que deux divisions en plus puissent ouvrir.
L’AAPE réclame 58 heures supplémentaires pour que deux divisions en plus puissent ouvrir.

En ce début d’année, les collèges gessiens prennent connaissance de la DHG (dotation horaire globale), qui leur est attribuée pour la rentrée 2022/2023. Il s’agit du nombre d’heures que l’établissement se voit octroyé en fonction des effectifs annoncés. Pour le collège Jacques Prévert de Saint-Genis-Pouilly, il s’agira de 710,5 heures, pour un effectif prévu de 647 élèves.

Pour l’association autonome de parents d’élèves (AAPE) du collège, cette DHG n’est pas réaliste. «  E lle ne tient ni compte de la situation particulière de notre collège, ni des dysfonctionnements chroniques déjà connus, qui sont causés par les dotations précédentes insuffisantes  ». Ils ont donc déposé une motion contre cette DHG.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre Black Friday : 3 mois = 3€ !
J'en profite