La pizzeria devenue un point central de l’entraide envers l’Ukraine

Carmelo D’Agostino, le pizzaïolo de Vétraz-Monthoux, veut aider les réfugiés ukrainiens qui souhaitent venir en Haute-Savoie. DR
Carmelo D’Agostino, le pizzaïolo de Vétraz-Monthoux, veut aider les réfugiés ukrainiens qui souhaitent venir en Haute-Savoie. DR

Jeudi 24 février 2022, le monde est abasourdi par le déclenchement de la guerre en Ukraine, menée par la Russie. Opéré du dos, Carmelo D’Agostino n’échappe pas à la règle depuis son lit d’hôpital lyonnais. Le pizzaïolo à succès, installé à Vétraz-Monthoux, jouit d’une belle réputation dans l’agglomération annemassienne, et pense tout de suite à se servir de son réseau pour venir en aide au peuple ukrainien. « Je voulais faire quelque chose, j’ai fait des recherches sur Internet pour trouver des groupes d’Ukrainiens qui pourraient me mettre en contact avec des personnes là-bas et qui voudraient venir se réfugier en France », retrace l’Italien au grand cœur. Il tombe finalement sur un couple isérois, en contact avec des basketteuses ukrainiennes, qui viennent faire un tournoi chaque année dans la région.

De multiples propositions d’aide et d’hébergement affluent

Carmelo est prêt à les héberger dans une maison qui fera office de deuxième pizzeria pour lui, une fois les travaux, qui démarreront une fois le permis de construire validé, effectués. Située à Findrol, près du Centre hospitalier Alpes-Léman (CHAL), elle pourrait en fait servir à accueillir d’autres réfugiés, une fois meublée. Car les basketteuses, dont l’arrivée est espérée dans les prochains jours si tout se passe bien, et les réfugiés potentiels, font depuis l’objet de propositions d’hébergement et d’aide via Carmelo d’Agostino, qui se retrouve quelque peu dépassé par les événements. « Les gens nous appellent ou nous contactent via Facebook. Ils insistent pour aider, pour donner du matériel, du mobilier. L’urgence, c’est de pouvoir répondre oui à des Ukrainiens qui viendraient se réfugier dans la région, détaille Carmelo. Des contacts nous disent qu’ils sont prêts à héberger des familles avec enfants, des groupes d’hommes, de femmes, peu importe. On a même des mairies, des collèges qui nous ont appelés. Je souhaite déléguer la gestion de toutes ces propositions d’aides car moi je suis pizzaiolo, et la pizzeria est ouverte dès mardi (aujourd’hui). »

Le pizzaïolo prêt à employer les réfugiés ukrainiens

Carmelo d’Agostino se dit prêt à donner du travail aux réfugiés qui vont arriver car il cherche toujours du personnel alors que son activité est florissante et qu’une deuxième pizzeria va donc ouvrir les mois prochains vers le CHAL. Surtout, il dit avoir d’ores et déjà embauché une secrétaire administrative mais pas pour gérer son commerce non, plutôt pour gérer l’afflux de propositions d’aide, venant de tout le département !