Thonon : un rassemblement pour la paix en Ukraine

Plusieurs prises de paroles ont animé le rassemblement organisé lundi 28 février place des Arts à Thonon.
Plusieurs prises de paroles ont animé le rassemblement organisé lundi 28 février place des Arts à Thonon.

L’ambiance est à la ferveur, et les mines sont plutôt sombres. « La paix est loin d’être définitive, nous sommes dans une période où il faut continuer à lutter pour la conserver, explique Jean-Philippe Robert, secrétaire général du PCF Chablais. En 2022, devoir encore passer par la guerre, on n’y croyait pas. » Pour lui, les grands mouvements populaires sont nécessaires pour réclamer la paix : « Nous ne sommes pas pour armer les gens, car après, c’est l’escalade. »

Cette manifestation organisée par la section chablaisienne du Parti communiste français (PCF)s’est décidée samedi 26 février, et pour ceux qui ont eu l’information, il était important d’être là. « Nous venons pour la défense des libertés et pour montrer notre soutien aux Ukrainiens. On ne peut pas laisser passer le totalitarisme », dénonce un groupe d’amis.

Ludmila Dauvergne est «d’origine russe par ma maman».  Elle précise qu'il existe une grande communauté russe dans le Chablais.
Ludmila Dauvergne est «d’origine russe par ma maman». Elle précise qu'il existe une grande communauté russe dans le Chablais.

Pour Ludmila Dauvergne, 26 ans, l’émotion est forte : « Je suis d’origine russe par ma maman. Je viens pour montrer ma solidarité aux peuples ukrainien et russe. Je suis très bouleversée, nous ne pensions pas que ça allait arriver. Et là-bas, en Russie, ils n’ont pas du tout les mêmes informations que nous. La propagande laisse à penser qu’il s’agit de simples opérations militaires. Pour eux, il n’y a pas de guerre ». Sa tante, qui vit en Russie, confirme que deux réalités s’opposent complètement : « Actuellement, les amies d’une amie sont jugées pour avoir manifesté contre cette guerre. »