Sainte-Hélène sur Isère: un homme condamné pour conduite sous l’emprise de cannabis

Sainte-Hélène sur Isère: un homme condamné pour conduite sous l’emprise de cannabis

Lundi 25 janvier dernier, Emrullah, homme de 22 ans, se fait arrêter au volant de sa voiture par les forces de l’autorité publique à Sainte-Hélène sur Isère. Suite à un contrôle, le depistage aux stupéfiants s’avère positif. Emeline Herlet, Présidente de la Cour s’adresse au prévenu : « Pourquoi consommez-vous du cannabis alors que c’est interdit ? Etait-ce une addiction ? ». « Ca m’arrivait d’en consommer occasionnellement durant le week-end.  », répond le prévenu dans le boxe des accusés.

En détention depuis le 26 février, Emrullah avait été jugé par le tribunal correctionnel de Chambéry pour des faits similaires et avait été condamné à huit mois d’emprisonnement. « Depuis l’obtention de votre permis de conduire en 2015, vous avez reçu plusieurs condamnations. Le 9 juillet dernier, dans le cadre de votre détention, on vous a retiré 63 jours de remise de peine et vous avez reçu 30 jours de sursis avec confinement pour détention de cannabis. » Emrullah s’explique : « Je sais mais depuis que je suis en détention je m’investis à fond dans les stages et je vois le psy deux fois par mois.  »

Lors de la plaidoirie, Sophie Mauboussin, du Ministère Public prend la parole en s’adressant à la Présidente : « L’usage du cannabis est interdit. Je vous demanderai donc de prononcer une peine d’emprisonnement de 4 mois, une peine d’amende de 250 euros ainsi qu’une suspension de permis. » Maître Dereymez, avocat du prévenu, insiste quant à lui sur le volontariat dont faire preuve son client : « C’est un bon travailleur. Je vous demande de ne pas allonger sa peine d’emprisonnement. »

Suite à la délibération, la Président de la cour s’adresse au prévenu : « Vous êtes reconnu coupable et êtes condamné à 4 mois d’emprisonnement avec sursis avec une mise à l’épreuve d’une durée de deux ans. Cette peine prendra effet dès votre sortie de prison. Vous êtes également condamné à payer une amende de 300 euros ainsi qu’à une suspension de permis de conduire durant 6 mois. »