Annecy/Cruseilles/Genève : la ligne de cars T72 modifiée, frontaliers et lycéens dépités

Depuis lundi 13 décembre, la ligne T72 Annecy-Genève propose, dans les deux sens, moins de bus, pourtant plébiscités par la population. Photo Guilhem Vellut
Depuis lundi 13 décembre, la ligne T72 Annecy-Genève propose, dans les deux sens, moins de bus, pourtant plébiscités par la population. Photo Guilhem Vellut

Voici une ligne de cars, la T72, qui permettait à de nombreux frontaliers de l’agglomération d’Annecy et du Pays de Cruseilles, de se rendre à leur travail à Genève, sans trop de bouchons et en participant à améliorer la qualité de l’air en empruntant les transports publics. Elle permettait aussi à des lycéens de se déplacer et plus largement de désenclaver un territoire à la démographie galopante mais très peu desservi en transports en commun. Las, depuis quelques jours, cette ligne (nouvellement appelée 272) propose moins de cars le matin en direction de Genève et le soir pour rentrer dans le bassin annécien. C’est le GLCT-Transports publics transfrontaliers (Groupement local de coopération transfrontalière) qui gère cette ligne, sous l’autorité de la Région, collectivité qui a la compétence en matière de transports

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre Black Friday : 3 mois = 3€ !
J'en profite