Avalanche en Himalaya : deux des trois disparus sont originaires des Pays de Savoie

Louis Pachoud et Gabriel Miloche étaient originaires des Pays de Savoie.
Louis Pachoud et Gabriel Miloche étaient originaires des Pays de Savoie.

Trois alpinistes français sont portés disparus dans l'Himalaya après l'avalanche qui a déferlé dans la vallée de Khumbu, près du Mont Everest. Thomas Arfi, Louis Pachoud et Gabriel Miloche, trois alpinistes français et membres du Groupe excellence alpinisme national (GEAN).

Les recherches se sont poursuivies lundi 1er novembre pour retrouver les victimes, sans succès pour l’instant. « L'espoir de retrouver des survivants est à présent quasi nul », selon la Fédération française des clubs alpins et de montagne (FFCAM).

Entre Passy et Chambéry

Parmi les trois alpinistes, deux sont liés aux Pays de Savoie. Gabriel Miloche, âgé de 27 ans était originaire de Briançon. Il s’est installé il y a quelques années en Haute-Savoie, à Passy, non loin du mont Blanc. Il travaillait au centre recherche et développement des produits de montagne chez Décathlon en tant qu’ingénieur spécialisé dans la conception de skis de randonnée. Il a pratiqué le ski puis l’escalade en compétition et enfin l’alpinisme. Cette expédition de cinq semaines au Népal devait clore son apprentissage.

De son côté, Louis Pachoud, 27 ans, est un ingénieur mécanique originaire de Chambéry. La montagne et l’aventure sont ses moteurs. Il découvre l’escalade à 15 ans, puis se tourne vers l’alpinisme, « qui lie l’aspect purement technique de l’escalade à des notions d’engagement, de stratégie et de milieux aléatoires », confie-t-il sur le site du GEAN. Il pratique d’abord en autonomie avant de rejoindre le GEAN, « une belle opportunité pour gagner en maîtrise, rencontrer des personnes passionnées et monter de nouveaux projets. » En plus de son métier d’ingénieur en mécanique, Louis Pachoud voulait aussi devenir guide de haute montagne.