Nestenn, une nouvelle agence immobilière qui se démarque dans le paysage local

Florent Theis, Nestenn, c’est quoi ?

Nestenn, c’est un groupe d’agences immobilières qui compte 450 agences en France. 420 sont ouvertes et 30 sont en cours de création.

Quelles sont les valeurs de Nestenn ?

C’est la convivialité, le professionnalisme et l’accompagnement client.

Pourquoi vous installer sur le bassin annécien ?

Nous avons un service développement au siège de Nestenn dont le travail est de mailler la France. Nous cherchons à avoir 600 agences dans le pays, ce qui ferait de nous le troisième ou quatrième réseau national. A Annecy, il n’y avait pas d’agence jusqu’à aujourd’hui. Nous on s’occupe de la partie Nord et une autre agence, ouverte depuis le 1er juillet, s’occupe de la partie Sud. Nous ne sommes pas en confrontation, plutôt en collaboration.

 

 

En quoi votre agence est différente des autres ?

Il y a un certain nombre de valeur chez Nestenn, notamment humaines. On cherche par exemple à former nos collaborateurs. Ils ne sont pas lâchés dans la nature. Chez nous, il y a tout une phase d’apprentissage du métier, de respect des lois… Ensuite, on a une grosse pratique du terrain, on n’est pas tout le temps assis au bureau, même si ça reste une part de notre métier. C’est important d’avoir une bonne connaissance du territoire.

Vous avez combien de collaborateurs à Annecy ?

On est neuf à Annecy Nord et trois à Annecy Sud.

Quelle est votre façon de travailler avec vos clients ?

On va à la découverte des projets et des besoins des clients, car l’immobilier, c’est avant tout un projet de vie. Surtout avec les pandémies actuelles, où les envies ont évolué. Les gens veulent se cocooner chez eux. Ils cherchent des jardins, des grandes terrasses… Après, on est avec les clients, à leurs côtés, pour les accompagner, trouver le bien qui correspond à leurs attentes. On est aussi là pour vendre ou louer leur bien pour pouvoir faire une mutation.

Combien de clients avez-vous accompagné depuis votre ouverture en décembre 2020 ?

C’est encore tout neuf mais, officiellement, on a déjà fait 35 ventes signées chez les notaires. Et on en a une quinzaine en cours. On se défend pas mal. On a été discipliné, on a appliqué la méthode Nestenn de A à Z et ça porte ses fruits. On est assez content. On a aussi fait 85 mandats depuis le 1er janvier. C’est assez dynamique.

Le marché des agences immobilières est-il très concurrentiel sur le secteur d’Annecy ?

Oui et non. C’est un gros marché, très attractif, mais très tendu aussi. C’est une région frontalière aussi, donc elle attire beaucoup. Le bassin annécien, c’est +15% de logements ces cinq dernières années. Forcément, le marché de l’immobilier et des agences immobilières croît lui aussi. Aujourd’hui il y a 120 agences sur toute l’agglomération et on ne se marche pas sur les pieds.

Quels sont les retours de vos clients ?

Il y a un petit peu de tout. Vous savez, on fait beaucoup de porte à porte pour vraiment bien connaître le terrain et le territoire et dans ces cas-là, vous ne savez jamais si vous tombez au bon moment. Les gens peuvent être devant la télé, en train de faire des devoirs, de travailler, de faire du home-office etc. Mais globalement, l’accueil est plutôt bon.

Quels sont vos projets pour la suite ?

Déjà finir l’ouverture de l’agence puisque nous avons intégré deux collaborateurs récemment. On a atteint notre objectif de taille critique. Ensuite, on ouvrira une agence sur Annecy Centre.