Chambéry: refoulé pour ne pas avoir de pass sanitaire, il tire sur deux agents de sécurité

Le tireur était toujours en garde à vue au commissariat de police de Chambéry, lundi 20 septembre.
Le tireur était toujours en garde à vue au commissariat de police de Chambéry, lundi 20 septembre. - Photo prétexte

Il y avait du monde dans les rues de Chambéry, samedi 18 septembre. Des milliers de personnes. D’un côté, il y avait les manifestants contre le pass sanitaire et, de l’autre, l’événement sportif et caritatif Odysséa. Celui-ci avait installé un village d’animations au parc du Verney. Et pour y accéder, il fallait un pass sanitaire.

Sauf qu’un homme de 49 ans, fortement alcoolisé, ne l’avait pas et a tout de même tenté d’y pénétrer. Refoulé par un agent de sécurité, il est alors reparti chez lui, a ramené ensuite une arme de poing jusqu’au parc et a tiré sur l’agent de sécurité, le blessant à la main.

Malgré sa fuite, il a été poursuivi par un autre agent de sécurité qui, a son tour, a été blessé par balle à l’abdomen.

Toutefois, le fugitif a fini par être interpellé. Quant aux deux agents, ils ont été hospitalisés.

Lundi 20 septembre, le tireur était toujours en garde à vue. Il était déjà défavorablement connu des services mais pour «des comportements inadaptés».

La réaction de Thierry Repentin

Suite à cette agression à l’arme à feu, Thierry Repentin n’a pas tardé à réagir, samedi dans la soirée.

« Je souhaite un prompt rétablissement aux deux agents de sécurité visés par ce geste d’une violence inouïe que je condamne solennellement. Leur engagement quotidien pour protéger nos événements sportifs, culturels et associatifs prend ici tout son sens. Qu’ils soient assurés de notre gratitude et de notre solidarité que j’exprime au nom du Conseil municipal.

Je salue le courage des témoins qui sont immédiatement intervenus et l’efficacité des services de secours, au premier rang desquels la police municipale dont un agent a interpellé l’auteur présumé des tirs.

Mes pensées vont également aux organisateurs et bénévoles d’Odyssea dont le travail acharné a permis que la course continue en toute sécurité une fois le danger écarté.

Nous pouvons ainsi choisir de retenir de cette journée le plein succès de la course Odyssea. Une participation nombreuse et enthousiaste a permis de réunir 52 000 euros qui seront intégralement affectés à la lutte contre le cancer du sein. Merci à toutes et tous !  »