Anthy-sur-Léman : bienvenue dans le monde enchanté de Jade

A peine a-t-on franchi la grille de cette maison de pierre, que son charme d’antan opère. Entièrement restaurée, l’ancienne demeure du charron accueille, au premier étage, l’antre de Jade. Un univers poétique, très apaisant. «J’ai quitté Paris pour m’établir à Anthy en 2004, précise-t-elle. Mais jamais je n’aurais pensé m’attacher autant à ce territoire, à cette adéquation parfaite entre la montagne et le lac, que je vais contempler tous les jours. Cette nature, si belle, nourrit, depuis, mon travail. »

Sa démarche artistique, elle la débute dès la petite enfance, à l’âge de cinq ans. Initiée par sa tante qui avait ouvert, à Châtenay-Malabry, un atelier de peinture sur soie et de modelage. « J’y passais tous mes mercredis. Plus grande, je l’assistais quand elle donnait des cours aux enfants. J’adorais respirer la terre, laver les pots, apprendre… » 

Ses parents l’encouragent, et l’emmènent régulièrement dans les musées voir des expos. « Elles ont façonné ma sensibilité, mon imaginaire. Au point qu’à douze ans, devenir sculptrice était déjà une évidence pour moi, une sorte de point à l’horizon qu’il me fallait absolument atteindre. » Le bac, les études, le diplôme et toujours la même ambition : transcender la matière pour libérer ses émotions.

Lorsqu’on évoque son processus de création, Jade marque une pause, les yeux mi-clos. « Il m’absorbe complètement, je suis en quelque sorte « dans » la matière, comme en méditation. Ce sont mes gestes qui donneront naissance à l’image mentale très précise que j’ai dans la tête. J’aime aussi approfondir un thème à travers des séries, comme mes Silhouettes ou mes Nomades. Un fil rouge relie toujours mes personnages, un peu comme si la naissance de l’un me donnait immédiatement l’idée d’un autre… En fait, je modèle et je grave dans l’argile des petites âmes, chargées de sentiments. Je les enveloppe en tissant autour d’elles des cocons d’argile. »

Si les visages sont d’une précision délicate, par contraste, les corps sont parfois à peine suggérés. Et quand ils occupent une trop grande place dans son espace intime, les mains de Jade retournent alors à la poésie des arbres et des paysages…

www.jade-sculptures.fr. Tél : 06 52 51 67 46. Visite de l’atelier sur rendez-vous.

Expositions à Thonon : les 9 et 10 octobre 2021, Marché de Potiers au Château Ripaille ; les 11 et 12 décembre, à la boutique Si. A Paris, au Grand Palais : du 9 au 12 juin 2022, Biennale internationale des Métiers d’Art et de la Création.