Haute-Savoie : le logement, une question essentielle pour nos lecteurs

Que ce soit pour louer ou pour acheter, le logement représente une véritable difficulté.
Que ce soit pour louer ou pour acheter, le logement représente une véritable difficulté. - Photo d’archives

Interrogé sur le logement en Haute-Savoie, notre panel lecteur estime qu’il s’agit d’une question essentielle. En effet, elle est perçue comme importante par 99 % des lecteurs interrogés. Que ce soit en location ou à l’achat, on s’accorde pour estimer qu’il s’agit de projets difficiles à réaliser, voire très difficile. « Certains de mes collègues, venus pour travailler, ne sont pas restés, à cause des prix des logements, que ce soit à l’achat, ou à la vente. », témoigne ainsi un panéliste.

Une difficulté qui a un impact bien au-delà du simple logement. Ainsi, les panélistes s’inquiètent également des infrastructures publiques nécessaires pour le développement du territoire. « Faites des groupes scolaires et services médicaux avant de pondre des logements à la pelle », enjoint ainsi un lecteur interrogé quand un autre déplore le manque de transports en commun.

1 – Des loyers élevés et un marché peu adapté

Est-il plus simple de louer ou d’acheter ? Pour nos panélistes, les deux options sont difficiles : à 89 % pour la location et 84 % pour l’achat (voire graphique ci-dessous). « Quand on voit les garanties demandées, tout de suite on se heurte à un mur », pointe ainsi un des lecteurs interrogés. « Les loyers sont trop élevés et les conditions demandées par les bailleurs d’aujourd’hui ne sont plus en rapport avec le marché du travail, puisque le chômage et les CDD sont de plus en plus courants », regrette ainsi un autre.

Sans surprise, les lecteurs interrogés pointent également la proximité avec la Suisse qui influe sur le marché immobilier et une « offre inadaptée aux revenus moyens français ». « De nombreux habitants de Suisse viennent se loger à la frontière franco-suisse ce qui entraîne une surchauffe au niveau immobilier », détaille un panéliste. Cependant, certains panélistes viennent tempérer cette constatation, notamment en raison de nombreuses « constructions de logements sous Pinel (Le dispositif Pinel offre la possibilité aux investisseurs de bénéficier d’une réduction d’impôts sur le revenu s’ils s’engagent à louer le logement nu en tant que résidence principale pour une durée minimale de six ans et en appliquant un plafond de loyer, ndlr) dans les immeubles neufs ».

2 – Peut-on encore acheter avec un revenu moyen ?

Quand il s’agit d’acheter, les panélistes pointent aussi le coût et la proximité avec la Suisse. « Si l’ambition est de vivre dans une maison car la région s’y prête c’est difficile les prix sont délirants, en revanche en appartement c’est plus simple », tempère un panéliste. Cependant, quand il s’agit d’achat, la question de l’emprunt entre aussi en compte et « sans un apport personnel conséquent, il est très compliqué pour une personne avec un revenu moyen de pouvoir obtenir un crédit pour l’accession à la propriété ».

Toutefois, « les taux d’intérêt sont faibles, il est donc plus facile d’emprunter et moins cher qu’une location mensuelle », estime un lecteur.

Est-il difficle de trouver un logement ?

Devenez lecteur-conseil

Notre panel lecteur Cap Expertise est un outil mis en place par le Groupe Le Messager afin de mieux connaître vos attentes concernant nos médias papier et numérique. Ainsi vous, lecteurs fidèles, participerez à leur évolution.

Les lecteurs qui rejoindront ce groupe seront sollicités en moyenne une fois par mois pour des questionnaires qui demandent environ 10 minutes de disponibilité. Les informations que vous nous fournirez seront exploitées de manière non nominative à des fins d’analyse et de statistiques. Toutes les réponses que vous ferez aux différents questionnaires resteront totalement anonymes.

En contrepartie de leur engagement et du temps qu’ils nous accordent, les lecteurs qui répondent intégralement à une enquête gagnent des points. Le cumul de ces points leur donne accès à une boutique cadeaux

Pour participer, il suffit de vous inscrire en suivant le lien mon-avis.lemessager.fr.