Savoie : les 7 infos pour comprendre cette «troisième vague»

Entre mi-mars et fin mars, le taux d’incidence a doublé en Savoie.
Entre mi-mars et fin mars, le taux d’incidence a doublé en Savoie.

Quelle est la situation en Savoie sur le front du Covid-19 alors que la France se prépare à basculer dans un nouveau confinement ? « On fait face à une troisième vague », a annoncé le préfet vendredi 2 avril 2021. Pascal Bolot a dressé un état des lieux duquel on peut tirer plusieurs enseignements.

1. L’épidémie progresse, mais moins qu’ailleurs

Premier constat, le département, à l’image du territoire national, n’est pas épargné. Le directeur de la délégation départementale de l’ARS, Loïc Mollet, relève « une augmentation significative de la circulation du virus ». Le taux d’incidence est ainsi passé de 182 cas pour 100 000 habitants mi-mars à 357 au 29 mars, ce qui reste néanmoins inférieur à la moyenne nationale (394). Le taux de positivité est, par contre, légèrement supérieur (8,9 % des tests) contre 8,2 % en France.

2. Il y a une « spécificité » savoyarde sur les variants

La Savoie possède actuellement une particularité sur la typologie du virus. Des variants brésilien et sud-africain sont identifiés dans plus de 6 % des cas, deux fois plus qu’au niveau régional. Sinon, comme partout, le variant anglais est désormais prédominant, représentant plus de 80 % des cas.

3. Plus d’hospitalisations que lors de la première vague

Le nombre de personnes hospitalisées est plus important actuellement dans les établissements de Savoie (136 patients au 2 avril, dont 26 en soins critiques) que lors de la première vague de l’épidémie au printemps 2020 (123). Loïc Mollet a observé « des augmentations très rapides et récentes » de ces hospitalisations.

4. De la chirurgie déprogrammée pour soutenir la «réa» du CHMS

Pour y faire face, l’ARS a demandé la déprogrammation d’au moins 50 % des interventions chirurgicales des établissements de santé savoyards pour aller épauler les équipes de l’hôpital de Chambéry. Au centre hospitalier Métropole Savoie (CHMS), 36 lits de réanimation sont mobilisés, un nombre qui devrait donc pouvoir augmenter dans les prochains jours suite à cette réorganisation.

5. De nombreuses classes fermées, notamment en maternelle

Comme au niveau national, le virus s’est diffusé plus fortement dans les écoles ces dernières semaines. En mars, 11 écoles et 90 classes ont ainsi été fermées en Savoie. Cela concerne notamment des écoles maternelles, où les enfants ne portent pas le masque et où un seul cas entraîne une fermeture d’office de la classe.

Une campagne de 3300 tests (PCR, antigéniques, salivaires) a été menée en parallèle. Le directeur académique Éric Lavis relève « assez peu de cas positifs », aucun chez les personnels et une trentaine chez les élèves.

6. Un taux de vaccination légèrement supérieur à la moyenne

Plus de 58 000 Savoyards sont vaccinés, selon les chiffres annoncés le 2 avril, dont 21 000 ayant reçu deux doses. Cela permet au département d’atteindre un taux de couverture vaccinale « intéressant », selon le préfet, légèrement supérieur à la moyenne régionale et nationale. Pour les plus de 75 ans, ce taux dépasse les 60 %. « Ça avance à un bon rythme », se félicite Pascal Bolot.

Le département de la Savoie compte 6 centres de vaccination principaux et 13 autres centres de proximité ou éphémères. « On devrait encore compléter ce dispositif notamment au niveau de Cœur de Savoie », précise le représentant de l’État. Des centres de plus grande taille sont également prévus, tel le vaccinodrome de Savoiexpo à Chambéry.

7. Le « contact tracing » se poursuit

Enfin, chaque semaine la campagne de tests continue de donner « une photographie de l’épidémie », indique le préfet. Il y en a environ 19 000 réalisés hebdomadairement. C’est là qu’interviennent toujours les services de l’Assurance maladie avec les brigades sanitaires en charge d’appeler les malades et leurs proches. Depuis mi-mai 2020, 3500 personnes infectées ont ainsi été appelées en Savoie et 66 000 cas contact. La plateforme est gérée par 35 personnes.