Aix-les-Bains : les thermes Chevalley et Marlioz dans les starting-blocks

Les différents bassins des thermes Chevalley ont été complétement vidés.
Les différents bassins des thermes Chevalley ont été complétement vidés.

Si la plupart des salariés des deux établissements thermaux sont aujourd’hui en chômage partiel, où non-reconduits pour ce qui est des saisonniers, ça n’est pas le cas de tous. À Chevalley (140 permanents) comme au domaine de Marlioz (4 employés), quelques personnes sont toujours à pied d’œuvre.

« Chez nous, 5 à 6 personnes travaillant à 10 ou 30 %, selon leurs métiers, sont toujours présentes pour la maintenance de l’outil », révèle Mathieu Adnot, des thermes Chevalley. Si le responsable du site a fait faire en décembre les activités nécessaires à la préparation de l’hivernage, comme la vidange des bassins, un roulement est toujours assuré pour contrôler les deux forages de 1 000 et 2 000 mètres et la qualité de l’eau.

Au domaine de Marlioz, en l’absence de bassins intérieurs, ces opérations sont encore réduites. Ce qui fait dire à Florian Hugonet, le directeur des lieux, qu’il suffirait « d’appuyer sur le bouton » pour remettre la machine en route. « En trois semaines, on pourrait être opérationnels. »

Des délais très courts qui s’expliquent aussi par le fait que les protocoles sanitaires sont déjà prêts. « On les a appliqués l’été dernier lors de la fenêtre d’ouverture et on a eu aucun cluster à déplorer, donc ça semble fonctionne r », assurent conjointement Mathieu Adnot et Florian Hugonet.