Annecy : le coup de gueule d’un médecin après les rassemblements sans masques

Le médecin annécien Alexandre Tessier met en garde contre le risque de clusters lors de ces  carnavals des libertés .
Le médecin annécien Alexandre Tessier met en garde contre le risque de clusters lors de ces carnavals des libertés .

Un coup de gueule. C’est ce qu’a poussé sur les réseaux sociaux Alexandre Tessier après avoir vu les scènes de liesse du dernier carnaval annécien. « Ces gros rassemblements, on le sait et c’est démontré, avec ces promiscuités même en extérieur, augmentent de façon très significative les contaminations par l’émission de postillons et de contacts proches », déplore le médecin oncologue et radiothérapeute du centre hospitalier Annecy Genevois (Change). En clair, pour lui, « tous ces gens entretiennent les apparitions de potentiels clusters ».

Ce professionnel de santé a entendu parler des «carnavals» par des collègues. « Ils étaient passés sur le Pâquier et avaient été un peu choqués », confie-t-il. D’autant plus que ces derniers se promenaient avec leurs enfants. « Ils avaient été conditionnés à mettre des masques à l’école et ne comprenaient pas ces gens, dans la rue, rassemblés sans masques. »

S’il dit comprendre « le ras-le-bol global », le médecin estime que les contraintes pourraient être pires. « On n’est pas dans une période de guerre extrême », réagit-il, en notant que les restrictions ont été assouplies depuis le premier confinement de mars 2020. Et puis, surtout, il peut témoigner des tensions sur le service de réanimation du Change et de la fatigue des soignants en première ligne depuis 1 an.