Annecy : la mobilisation sociale se durcit chez les salariés de NTN-SNR

Plus de 300 salariés s’étaient rassemblés le 16 mars dernier devant le siège social de NTN-SNR Annecy.
Plus de 300 salariés s’étaient rassemblés le 16 mars dernier devant le siège social de NTN-SNR Annecy.

Les employés de l’entreprise de roulements NTN-SNR Annecy n’ont pas l’intention de baisser les bras.

Il y a quelques semaines, ils s’étaient mis en grève et avaient organisé des manifestations devant le siège social annécien pour protester contre un projet de la direction, qui veut annualiser leur temps de travail.

Cette mesure permettrait à l’entreprise de répartir les heures de travail sur l’année entière, pour compenser selon les besoins à différents moments de l’année. Ainsi, un salarié pourrait être appelé à travailler un samedi où il était normalement en repos, ou à retourner chez lui s’il n’y a pas assez de travail un jour donné.

Cinq appels à rassemblement à venir

Les salariés refusent cette annualisation qui aurait pour eux des impacts sur leur vie privée. « Je suis seule avec deux enfants. On pourrait me demander de faire des semaines de 48h, de venir travailler un samedi où j’étais en repos… Comment je fais pour m’organiser ? » nous avait confié une ouvrière à la mi-mars.

La CGT et SUD appellent donc de nouveau aux rassemblements sur les différents sites du groupe. Les manifestations débuteront jeudi 1er avril à Argonay à 12h puis à 20h45, l’entreprise comptant des équipes de nuit.

Suivront les sites de Seynod le mercredi 7 avril, Meythet le jeudi 8 avril, Cran le mardi 13 avril, et un retour à Annecy le mercredi 14 avril. Ils souhaitent le retrait pur et simple du projet de la direction.