Ivre, il laisse le volant à… son fils de 9 ans

Les policiers ont eu une surprise en découvrant le très jeune conducteur du véhicule.
Les policiers ont eu une surprise en découvrant le très jeune conducteur du véhicule. - Photo d’illustration

Boire ou conduire, il faut choisir mais laisser le volant à un enfant n’est pas plus responsable. Peu avant deux heures du matin, dans la nuit du samedi 21 au dimanche 22 mars, des policiers repèrent au Grand-Quevilly, près de Rouen (Seine-Maritime) un véhicule à la trajectoire aléatoire. Les policiers le suivent, avec le gyrophare et la sirène, mais le contrevenant ne s’arrête pas, relatent nos confrères de Paris-Normandie. Quand le véhicule s’arrête à un feu rouge, un policier a juste le temps de descendre à côté de la voiture et de poser un Dispositif d’immobilisation des véhicules automobiles (Diva, appelée aussi une herse).

Il roule avec un pneu crevé

Malgré un pneu crevé, le véhicule redémarre, monte sur un trottoir, frôle un lampadaire puis finit par s'immobiliser dans la commune voisine de Saint-Etienne-du-Rouvray. Les policiers découvrent alors le conducteur de la voiture, visiblement paniqué et, surtout, très jeune : il n’avait que 9 ans. À côté de lui, sur la place passager, son père, semblait ivre, une constatation qui sera confirmée au commissariat : il avait un taux d’alcoolémie de 1,36 g/l.

Il a été placé en cellule de dégrisement puis en garde à vue. Il doit répondre de complicité de refus d’obtempérer, complicité de défaut de présentation du permis de conduire et soustraction d’un parent à ses obligations légales. Un autre homme, âgé de 21 ans, se trouvait à l’arrière du véhicule. Il a été laissé libre. Quand au petit garçon, en absence de sa mère, qui vit dans un département éloigné de la Seine-Maritime, il a été placé dans un foyer en attendant.