À Genève, des chiens renifleurs pour détecter le Covid

Alors que des chiens renifleurs vont tenter de détecter le Covid à Genève, nos fidèles compagnons ont appris, lors de la Première Guerre mondiale, à repérer des mines et ils ont largement étendu leur répertoire de détection. L'intérieur de leur truffe est recouvert de 200 millions de cellules olfactives (5 millions chez l'Homme).
Alors que des chiens renifleurs vont tenter de détecter le Covid à Genève, nos fidèles compagnons ont appris, lors de la Première Guerre mondiale, à repérer des mines et ils ont largement étendu leur répertoire de détection. L'intérieur de leur truffe est recouvert de 200 millions de cellules olfactives (5 millions chez l'Homme).

Le test qui va être entrepris aux Hôpitaux universitaires de Genève fin mars n’est pas une première. Les premiers résultats obtenus en France (en Corse notamment), en Allemagne, en Angleterre et dans plusieurs autres pays sont plutôt encourageants : ils ont montré que des chiens renifleurs, bien entraînés, sont effectivement capables de reconnaître une odeur spécifique à l’infection au SARSCoV-2. Ces expériences témoignent d’une efficacité proche de 90 % pour identifier des personnes infectées, une efficacité comparable aux tests de laboratoire !

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite