Annecy : elle porte plainte après la mort de son mari en Ehpad

La veuve d’un résident reproche à l’Ehpad d’avoir faire travailler des agents malades mais asymptomatiques.
La veuve d’un résident reproche à l’Ehpad d’avoir faire travailler des agents malades mais asymptomatiques.

«   Ils ont fait entrer le loup dans la bergerie ! » Après le décès de son mari le 5 novembre 2020 à cause du Covid-19, Isabelle d’Harcourt a porté plainte contre l’Ehpad Fondation du Parmelan, où il résidait à Annecy, pour homicide involontaire. Elle cible le médecin coordonnateur et le directeur de l’établissement, leur reprochant la gestion de la deuxième vague de l’épidémie à l’automne dernier.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite