Pour les musulmans chambériens, le casse-tête de la sépulture

D’après les prévisions de l’association, l’agglomération devrait compter environ 2000 décès de personnes musulmanes dans les 10 ans à venir.
D’après les prévisions de l’association, l’agglomération devrait compter environ 2000 décès de personnes musulmanes dans les 10 ans à venir.

Les musulmans de l’agglomération de Chambéry auront-ils le droit à un carré musulman intercommunal ?

C’est la demande énoncée par le conseil départemental du culte musulman (CDCM) auprès de la mairie de Chambéry, de l’agglomération, du préfet et du député Patrick Mignola pour sensibiliser à la question.

Aujourd’hui, le cimetière Charrière-Neuve de la cité des Ducs accueille un espace dédié à ses défunts de confession musulmane.

Une spécificité peu répandue en France qui reste à l’initiative de chaque commune.

Le Covid et les nouvelles générations, un révélateur

Deux aspects ont révélé la problématique du manque d’espaces dédiés à ceux qui souhaitent une sépulture dans le respect du rite islamique.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite