Vallée de l’Arve : un important trafic de stupéfiants démantelé

Un trafic de stupéfiants qui a inondé la vallée de l’Arve pendant deux ans vient d’être démantelé par la PMO de Bonneville.
Un trafic de stupéfiants qui a inondé la vallée de l’Arve pendant deux ans vient d’être démantelé par la PMO de Bonneville.

Vendredi 29 janvier, les militaires du Peloton motorisé de Bonneville (EDSR) procèdent au contrôle d’un automobiliste sur l’aire de repos de Bonneville. Rapidement, ils s’aperçoivent que celui-ci est positif à la consommation de produits stupéfiants. En effet, ils retrouvent sur lui 69 grammes d’herbe de cannabis. L’individu est immédiatement placé en garde à vue et c’est ainsi que va débuter cette nouvelle enquête pleine de rebondissements.

5 personnes interpellées

Au cours des jours suivants, au fil des investigations, ce ne sont pas moins de cinq personnes, domiciliées dans la vallée de l’Arve, âgées de 21 à 28 ans, qui vont être interpellées et placées en garde à vue.

De nombreux enquêteurs

Ce travail minutieux des enquêteurs s’est réalisé en parfaite coordination avec le Groupe local de contrôle des flux d’Annemasse, les équipes cynophiles de Bonneville et de Passy Mont-Blanc, ainsi qu’avec les militaires des pelotons d’intervention de Bonneville et de Saint-Julien-en-Genevois.

Cannabis, argent, armes, produits de luxe…

Les perquisitions permettent de découvrir et de saisir des pieds de cannabis, plus de 600 grammes d’herbe de cannabis, 430 grammes de résine de cannabis, plus de 9 000 euros et 5 600 francs suisses. Des armes ainsi que des produits de luxe dont certains contrefaits (vêtements, maroquinerie, montres) d’une valeur totale supérieure à 50 000 euros sont également saisis.

L’enquête permet de matérialiser la vente de 23 kilos d’herbe et de résine de cannabis au cours des deux dernières années.

Au cours des investigations, d’autres personnes sont également identifiées et entendues sur leur participation.

30 mois de prison ferme

Présenté en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Bonneville, le principal mis en cause vient d’être condamné à 30 mois de prison ferme avec mandat de dépôt. Il a été immédiatement conduit en maison d’arrêt. Tous les autres protagonistes sont convoqués ultérieurement devant la justice.