Traqué par des chasseurs, un cerf se réfugie sur les rails, la SNCF porte plainte

Dans une vidéo diffusée par AVA Chantilly, on voit des passagers médusés devant le passage du cerf en pleine ville. (capture AVA Chantilly)
Dans une vidéo diffusée par AVA Chantilly, on voit des passagers médusés devant le passage du cerf en pleine ville. (capture AVA Chantilly)

Un cerf, traqué par une meute de chiens de chasse, s’est retrouvé piégé sur les rails à Chantilly dans l’Oise, au nord de Paris, mardi 12 janvier. L’animal, traqué, n’a eu d’autre choix que de prendre la direction de la gare. Épuisé et hébété, le cerf a dû être endormi pour favoriser son évacuation. Un vétérinaire a procédé à un tir hypodermique, avant de relâcher l’animal sain et sauf en forêt, selon nos confrères du Courrier Picard.

Le trafic SNCF a été perturbé pendant presque trois heures, durant lesquelles aucun train n’a pu circuler entre Paris et Creil. Le trafic a pu reprendre aux alentours de 18 heures. La SNCF a décidé de porter plainte contre X. Le fait de circuler sur des emprises ferroviaires, sans y être invité, est pénalement punissable de 3.750 euros d’amende et de six mois d’emprisonnement.

L’association Abolissons la Vénerie Aujourd’hui (AVA) assure que les chasseurs ont bien continué leur traque alors même que l’animal se trouvait en zone urbaine, vidéo à l’appui. La vidéo a été largement diffusée et partagée sur les réseaux sociaux.